Top

Maroc – Algérie : « C’est une finale qu’il faudra gagner »

le 19 mai 2011 à 12:26 

Le sélectionneur national Abdelhak Benchikha rompt, enfin, le silence en se prononçant sur le derby maghrébin entre la sélection algérienne et son homologue du Maroc, prévu le 4 juin prochain au nouveau stade de Marrakech dans le cadre de la quatrième journée des éliminatoires de la CAN 2012.

D’emblée, le patron de la barre technique des Verts qualifie cette nouvelle confrontation maroco-algérienne de «finale» et au terme de laquelle son équipe n’a pas le droit de décevoir. «Le match Maroc-Algérie c’est une finale, car son résultat aura une incidence directe sur les chances de qualification de chaque équipe pour le phase finale.

Il faudra en tout cas, gagner le match si nous voulons consolider davantage nos chances de qualification», dira Abdelhak Benchikha devant un grand parterre de journalistes venus couvrir cette conférence qui intervient à la veille du départ de l’équipe nationale à Alicante (sud de l’Espagne) pour un stage de préparation qui prendre fin le 1er juin, jour du départ pour Marrakech. Dans ce sillage, le conférencier a indiqué qu’il mettre à profit ce regroupement helvétique pour préparer son équipe sur le volet tactique.

Ecoutons-le : «En Espagne, on va essayer de travailler le tactique. Il sera question également de travailler la récupération surtout en cette période de fin de saison». Benchikha n’omettra pas toutefois d’exprimer son désappointement quant aux difficultés rencontrées pour rassembler l’ensemble des joueurs. En effet, il ne pourra pas avoir tous les joueurs sous la main pour toute la durée du stage (11 jours). Les joueurs arriveront graduellement, els derniers arrivés sont attendus le 30 mai soit l’avant veille du départ à Marrakech.

Les déclarations de Gerets et Metref sont logiques

En homme raisonnable et surtout compréhensif, le sélectionneur algérien est revenu sur les déclarations de Gerets qui affirme vouloir avoir sa «revanche sur l’Algérie» et celles de Metref qui accuse son coach de «Hogra» pour ne pas l’avoir retenu en prévision du rendez-vous du 4 juin prochain.

«Ce qu’a dit Gerets est vraiment logique. Je respecte beaucoup cet entraîneur, c’est normal qu’il tienne des propos pareils pour galvaniser ses joueurs. Et c’est une réaction très logique d’un entraîneur qui a perdu contre le même adversaire, il y a quelques mois. S’il n’avait pas eu cette attitude, Gerets m’aurait déçu», souligne l’orateur qui qualifie, par ailleurs, la frustration de Metref de très compréhensif. A ce sujet, il dira : «Metref a senti une certaine frustration, c’est pourquoi, il a dit cela. Je comprends parfaitement son attitude. J’étais aussi joueur, et j’aurais dit la même chose si j’étais à sa place. En tout cas, il n’a rien dit de grave. Si Metref n’est pas là, c’est qu’il fait les frais de la régression du niveau de l’ESS en cette fin de saison.»

Chaouchi est médiatisé dans le mauvais sens

Par ailleurs, Benchikha a fourni des explications sur le choix des 22 joueurs qui prendront part au rendez-vous marocain. Il a évoqué les cas Metref, Meftah, Djabou, Abdoun et Chaouchi. Sur le cas de ce dernier, Benchikha s’est beaucoup attardé en expliquant, quoique à demi-mot, que la mise à l’écart du gardien de l’Entente de Sétif repose sur des considérations disciplinaires. «Ce gardien est surmédiatisé, mais souvent dans le mauvais sens. On évoque toujours ses écarts disciplinaires, je n’ai jamais lu qu’il a évité à son équipe une défaite.

On évoque toujours ces actes d’indiscipline», dira Benchikha qui précise, dans la foulée, que le choix de Doukha est très logique dans la mesure où ce dernier, malgré sa bévue contre la JSK en finale de la coupe d’Algérie, aura réalisé une belle saison.

« Je n’ai aucun problème avec Abdoun »

Toujours dans ce contexte, le sélectionneur algérien a tenu à démentir les rumeurs, selon lesquelles Djamel Abdoun aurait été écarté pour indiscipline. Wallah (je jure), c’est faux. Je n’ai jamais eu de problème avec ce joueur ni aucun élément de l’équipe nationale. Je ne l’ai pas retenu pour des considérations sportives, et j’en assume la responsabilité de mes choix», explique Benchikha qui précise en outre, que les portes de l’EN resteront ouvertes pour Halliche, Meghni et les autres s’ils venaient à retrouver la forme. «J’ai choisi les plus en forme tels que Matmour, Kadir et Guedioura. Ceux qui ne le sont pas, j’ai préféré ne pas les retenir», souligne Benchikha.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom