Top

Football – Algérie : Halilhodzic n’est plus « grand favori »

le 20 juin 2011 à 1:45 

Le futur sélectionneur de l’équipe nationale de football qui doit succéder à Abdelhak Benchikha, démissionnaire, sera connu d’ici à jeudi, a-t-on appris auprès d’une source proche du dossier.

Dans cette optique, la commission de candidature de la Fédération algérienne de football (FAF), composée du vice-président de la FAF, Mohamed Mecherara, des membres du bureau fédéral (BF) Ali Atoui, Ali Fergani, Abdelhafid Tasfaout et du directeur technique national (DTN) par intérim, Boualem Laroum, tiendra demain après-midi une réunion pour trancher définitivement la question du futur sélectionneur des Verts, précise-t-on de même source. La FAF a lancé le 8 juin un appel à candidature pour trouver un nouveau sélectionneur pour succéder à Abdelhak Benchikha, démissionnaire à l’issue de la défaite essuyée face au Maroc (4-0), à Marrakech, pour le compte de la 4e journée (groupe D) des éliminatoires de la CAN-2012.

La Commission de candidatures de l’instance fédérale a retenu les noms de cinq sélectionneurs pour l’équipe nationale sur les 43 dossiers de candidature provenant pour l’essentiel d’Amérique latine et d’Europe, enregistrés avant le 13 juin dernier. Le choix va se porter entre quatre ou cinq sélectionneurs, révèle la même source, qui indique que les discussions sont en cours pour parvenir à un accord définitif avec l’un d’entre eux. Par ailleurs, et pour ce qui est de la composante du futur staff technique de la sélection algérienne, on a appris que le nouveau sélectionneur aura à travailler avec un staff 100% algérien Le nom de l’ancien défenseur international algérien des années 1980, Nordine Korichi, a été évoqué par la presse locale comme possible adjoint du prochain coach des Verts.

Antic, le dernier à postuler, Halilhodzic favori numéro 1

A la veille de la clôture de la période de candidatures, fixée pour aujourd’hui, les Algériens croisent les doigts en attendant de connaître l’identité du futur sélectionneur des Verts, attendu tel le messie pour redonner une âme à l’équipe nationale après l’humiliante sortie de Marrakech, relèvent les observateurs. Plusieurs noms de techniciens étrangers ont été cités comme possible successeurs d’Abdelhak Benchikha, qui a tenu 9 mois seulement à la tête de la barre technique de l’équipe nationale. Les noms de l’ancien attaquant international allemand, Jürgen Klinsmann, le Brésilien Carlos Dunga, le Français Philippe Troussier, l’Argentin José Pekerman, et le Bosniaque Vahid Halilhodzic, ont été évoqués. Le dernier en date à avoir déposé sa candidature n’est autre que l’ancien sélectionneur de la Serbie (2008- 2010), Radomir Antic, qui a envoyé son curriculum vitae (CV) vendredi, apprend-on de la même source. Radomir Antic (67 ans), ancien international serbe, a dirigé l’équipe de la Serbie lors de la Coupe du monde 2010 qui s’est disputée en Afrique du Sud. Il est le seul entraîneur de l’histoire à avoir entraîné le FC Barcelone, le Real Madrid et l’Atletico de Madrid.

Toutefois, un seul technicien sort du lot et semble en pole position pour prendre les rênes de la sélection nationale. Il s’agit de l’ancien coach de la Côte d’Ivoire, Vahid Halilhodzic, dont les négociations avec le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, semblent très avancées. Auteur d’un parcours impressionnant avec la Côte d’Ivoire (24 victoires 2 défaites et 1 nul), Halilhodzic serait probablement la «grosse pointure» promise par Mohamed Raouraoua pour relancer et bâtir une équipe nationale digne de ce nom. Maintenant que la qualification pour la CAN-2012 est plus que jamais compromise après la déroute de Marrakech, à moins d’un miracle, le prochain patron des Verts aura la lourde mission de qualifier l’Algérie pour la CAN-2013 et surtout le Mondial 2014 prévu au Brésil. Le dernier entraîneur étranger qui avait assuré les destinées techniques de l’équipe nationale est le Français Jean-Michel Cavalli, entre la période de mai 2006 et août 2007. Sept sélectionneurs étrangers ont dirigé l’équipe nationale depuis l’indépendance, dont le premier n’est autre que le Français Lucien Leduc (novembre 1966 à janvier 1969).

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom