Top

Football : Messi a eu le dernier mot

le 21 janvier 2012 à 10:18 

Le FC Barcelone de Lionel Messi a encore pris le dessus sur le Real de Cristiano Ronaldo en quart de finale de la Coupe du Roi.

Même si le Portugais a été le seul des deux à trouver le chemin des filets, l’Argentin s’est montré décisif sur le but de la victoire. A l’image de leur équipe, Cristiano Ronaldo et Lionel Messi ont connu deux mi-temps différentes hier en Copa del Rey. Une première favorable à la Maison Blanche et l’ancien Mancunien, la seconde aux visiteurs et leur Argentin. Dès la 11e minute, Ronaldo a allumé la première mèche et a fait parler sa vitesse avant de tromper Pinto. Son 27e but en 28 matches cette saison n’a pas été sans raviver le souvenir de sa réalisation en finale de la compétition, lors de la précédente.

De son côté, Lionel Messi n’a touché que peu de ballons, étant bien contrôlé aux abords de la surface. Il n’a pu s’illustrer qu’à la 26e minute, avec une frappe en angle fermé sortie par Iker Casillas. Mais le triple Ballon d’Or n’a pas été présent dans les autres occasions catalanes. Le jeu du Barça a été gêné par l’organisation madrilène à l’approche du but, en partie grâce aux efforts de Cristiano Ronaldo. Plus que jamais décrié depuis son arrivée à Madrid, il a montré un autre visage. Il n’a pas dézoné comme à son habitude et est bien resté sur son côté gauche pour bloquer Daniel Alves.

Ce travail défensif avait déjà été observé lors de la seconde période contre Majorque, que José Mourinho avait qualifiée de «match préféré de Cristiano». Mais après ce premier acte plein de promesses, le Real et son Portugais ont accusé le coup à 1-1. Il a concrétisé la seule occasion de la première période de son équipe, et la seule du match pour lui. Avec l’entrée de Callejon, il est passé sur la droite et a disparu de la circulation. Dans le même temps, les Barcelonais ont posé leur patte sur la rencontre, maîtrisant le milieu de terrain avec un Messi davantage présent dans la construction. L’Argentin n’a pas hésité à redescendre très bas pour toucher le ballon. Il a fait pencher la balance en faveur des siens avec un ballon aux 20 mètres, faisant parler sa vista et sa technique. Sa passe lobée pour Abidal a pris à revers l’arrière-garde madrilène et a mis le Français dans les meilleures conditions. En 10 matches à Bernabeu, il n’y en a ainsi qu’un où il n’a pas été décisif. Pour son 300e match toutes compétitions confondues avec le Barça, Messi a fait honneur à son Ballon d’Or reçu neuf jours plus tôt. Devant Cristiano Ronaldo.

Guardiola : «On a contrôlé le jeu»

L’explication va flatter le «culé», mais elle est un peu légère sur le strict plan technique. Le Barça vainqueur à Madrid après avoir encaissé le premier but (1-2), ce n’est pas le fruit du hasard, mais d’une sorte de fatalité. «Nous avons cherché à faire ce que nous faisons à chaque fois : avoir le ballon, bien se déplacer dans les espaces, consent l’entraîneur catalan. Alexis Sanchez, par exemple, a fait un match fantastique. (…) Je crois qu’on a fait un bon match et que c’est un bon résultat. On a contrôlé le jeu. On s’est créé plusieurs occasions de but, avec une très forte possession du ballon.»

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom