Top

Football – Algérie : Quand Saâdane en a trop dit ou pas assez !

le 21 juin 2011 à 16:28 

Décidément, l’Equipe algérienne demeure en tête de l’actualité avec cette fois la sortie médiatique de Rabah Saâdane lors du forum du quotidien El-Bilad qui en a dit des tonnes sur les Verts, sans aller au bout de certains points.

Hasard du calendrier, comme on dit dans le jargon sportif, ou invitation préméditée, toujours est-il que la sortie, hier, de l’ex-sélectionneur national Rabah Saâdane chez nos confrères d’El-Bilad a coïncidé avec l’attaque dont il a fait l’objet par le manager des Verts, Abdelhafid Tasfaout, et au cours de laquelle il a éclairé l’opinion sur plusieurs sujets aussi intéressants les uns que les autres.

La sortie du «Cheikh» a également confirmé – ce que presque tout le monde sait maintenant – que la vie chez les Verts n’a pas été toujours rose (normal diront certains), mais une chose a retenu notre attention, au-delà des réponses cinglantes adressées à Tasfaout : que s’est-il vraiment passé lors du fameux match contre l’Egypte comptant pour la demi-finale de la CAN-2010 en Angola ? Ce jour-là, l’Equipe nationale avait subi un revers sévère (0 à 4) face aux Pharaons et tout le monde, ou presque, avait jeté l’anathème sur l’arbitre béninois Coffi Codjia l’accusant d’avoir sabordé la partie et précipité la défaite des Verts. Or, et cela nous l’avions souligné dans une de nos éditions, lors de cette rencontre il s’est passé des choses pas très claires. Certaines sources nous ont même évoqué la possibilité que ce match aurait été «offert» aux Egyptiens pour des considérations autres que sportives, afin de juguler la colère de la rue dans ce pays après le choc de l’élimination en Coupe du monde par cette même Algérie.

Aujourd’hui, Rabah Saâdane, qui coachait l’équipe à l’époque, jette un pavé dans la mare en déclarant que, lors de cette rencontre, «il n’y avait pas que Codjia qui était responsable de la défaite face à l’Egypte. Il y a des choses qui se sont passées, mais je me limite à cela pour le moment. Un jour, tout sera déballé au sujet de cette défaite.» Voilà qui confirme que cette défaite n’était pas aussi «nette» qu’on le pensait et que la voie est désormais ouverte à toutes les supputations en attendant,qu’un jour, Saâdane ou un autre, nous révèle les secrets de ce match et peut-être d’autres épisodes de la vie tumultueuse des Verts.

Lors de ce forum, Saâdane a abordé d’autres sujets dont celui, bien évidemment, du nouveau sélectionneur national qui ne saurait tarder d’être révélé par la FAF parmi deux candidats retenus. L’ex-coach des Verts n’est pas d’accord avec l’option prise par Raouraoua, estimant qu’il y a des compétences en Algérie capables de prendre en main la sélection. Ce qui nous amène, par ailleurs, à nous interroger sur les propos de Vahid Halilhodzic, à un autre quotidien sportif, où il révèle avoir rencontré le président Mohamed Raouraoua et qu’il était en train d’étudier le projet qu’il lui a soumis : si le technicien franco-bosnien a déposé réellement sa candidature, c’est qu’il est demandeur d’emploi. Alors comment cela se fait-il qu’il est en train d’étudier la proposition algérienne et réfléchir avant de donner sa réponse ? Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans cette affaire de recrutement du nouveau sélectionneur. Mais bon, attendons le verdict final de la commission des candidatures de la Fédération qui rendra son verdict final parmi les prétendants qui reviennent souvent à la une (Halilhodzic, Le Guen, Lemerre et Antic).

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5,00 de 5)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom