Top

Maroc – Tunisie : Les Aigles de Carthage prennent une option

le 24 janvier 2012 à 19:41 

Plus réaliste, la Tunisie s’est imposée hier soir dans le choc face au Maroc (2-1) pour son entrée en lice dans la CAN 2012. Les hommes de Gerets, eux, peuvent regretter leurs occasions ratées.

La Tunisie a créé une nouvelle surprise lors de cette Coupe d’Afrique des nations en faisant chuter (2-1) le Maroc, un des favoris de la compétition. Les Tunisiens, qui avaient battu le Maroc en finale de la CAN-2004 (2-1) et s’était qualifiés pour le Mondial-2006 aux dépens des Lions de l’Atlas, sont en train de devenir la bête noire des Marocains. Le scénario a été identique lors des deux périodes avec un Maroc monopolisant le ballon et campant dans la moitié de terrain tunisienne mais se faisant cueillir à froid sur un coup de pied arrêté puis un contre.

Avec un jeu plus léché, le Maroc avait pris le commandement des opérations en début de match. Chamakh croyait ouvrir le score à la 13e minute mais le gardien Mathlouthi se montrait très rapide dans sa sortie pour boucher les angles et gagner son face à face avec le Gunner. Cinq minutes plus tard, le gardien de Kayserisport (Turquie) détournait d’une main ferme un tir de Mbark Boussoufa qui semblait aller au but. Petit à petit, la Tunisie, dangereuse uniquement sur coup de pied arrêté (arrêt réflexe de Lamyaghri sur une action de Zouheir Dhaouadi), desserrait l’étreinte et endormait le Maroc. Et, à la 34e minute, ce qui devait arriver arriva : Korbi tirait un coup franc semblant anodin mais dont la trajectoire se terminait dans le petit filet de Lamyaghri, perturbé par la présence de Khlifa devant le but.

Après la mi-temps, le scénario était similaire avec une Tunisie laissant le Maroc dominer sur un faux rythme. Comme en première période, l’inspiration marocaine s’étiolait au fil des minutes. Youssouf Hadji, entré à l’heure de jeu, était à deux doigts d’égaliser à la 67e après avoir lobé un défenseur mais il enlevait trop sa frappe. Un éclair de génie de Youssef Msekni donnait définitivement la victoire aux Tunisiens à la 75e. L’attaquant de l’Espérance Tunis échappait à quatre défenseurs pour loger le ballon au fond des filets. Le but du capitaine marocain Houssine Kharja à la 86e donnait un peu de piquant et de tension à la fin de rencontre mais les Marocains ne réussissaient pas à se dépêtrer de la toile tunisienne, tissée par le sélectionneur Sami Trabelsi, ancien défenseur… La Tunisie est en situation idéale pour la suite du tournoi avec trois points déjà au compteur et alors qu’il lui reste à jouer les deux équipes qui a priori sont les plus faibles du groupe. Le Maroc, venu avec de grands espoirs, a lui déjà brûlé son joker et les hommes d’Eric Gerets n’ont plus le droit à l’erreur notamment face au Gabon, le pays hôte qui a battu le Niger (2-0) un peu plus tôt dans la soirée.

Gerets : «On a eu le cœur plus gros que la tête»

Encore battu par la Tunisie dans un match à fort enjeu, ce hier à la CAN 2012, le Maroc grimace. Pourtant, le sélectionneur Eric Gerets estime que les Lions ont souvent produit un jeu de bonne qualité. Il ne semblait pas vraiment avoir vu le même match. «En première mi-temps, on a essayé de jouer notre football à nous, qui consiste à jouer vite, à changer d’aile, contre une équipe qui a son propre style, avec des grands gabarits. On a malheureusement pris un but», regrettait le technicien belge. « En deuxième mi-temps, on a bien joué pendant une vingtaine de minutes, puis pendant huit minutes on a perdu le fil. On a eu le cœur plus gros que la tête », a ajouté l’ancien entraîneur de l’OM.

Trabelsi : «On peut faire encore mieux»

La Tunisie a encore remporté le derby du Maghreb, que le hasard du tirage au sort avait placé comme premier match de cette CAN 2012. 2-1, une rencontre de meilleure qualité sur le plan collectif, un entrejeu plus cohérent et une efficacité offensive supérieure, la Tunisie ne l’a pas volée, cette nouvelle victoire, ainsi que le soulignait Sami Trabelsi. «Le niveau de la défense a été très bon. On a fait du bon boulot, mais on peut faire encore mieux. Le Maroc a été techniquement fort, mais collectivement plus déficient. Si nous sommes devenus favoris de cette CAN ? Ce n’est qu’une victoire, sur un match. Si on veut prétendre être favori pour la victoire, il faudra d’abord en gagner d’autres », a déclaré le sélectionneur des Aigles de Carthage.

Le geste

Les joueurs tunisiens solidaires avec Jaziri

Les joueurs tunisiens ont marqué hier leur soutien avec l’ancien attaquant Ziad Jaziri, arrêté en juillet 2011, en enfilant des maillots rouge et blanc sur lesquels était écrit «Solidarité avec Jazir» après leur victoire contre le Maroc (2-1) lors de la CAN-2012. L’ancien attaquant de la Tunisie, auteur notamment du but de la victoire tunisienne en finale de la CAN-2004 face au Maroc (2-1), a été arrêté en juillet 2011 pour consommation de drogue et implication présumée dans un trafic de stupéfiants. Cette ancienne gloire du football tunisien et actuel membre de la direction de l’Etoile sportive du Sahel est marié à l’une des nièces du président déchu, Zine El Abidine Ben Ali.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 de 5)
Loading...

Une réponse à “Maroc – Tunisie : Les Aigles de Carthage prennent une option”

  1. jamel 25 janvier 2012 15:37

    mathlouthi est gardien de l etoile du sahel pas de kayserisport

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom