Top

CAN 2012 – Libye – Zambie : Un nul sur un terrain impraticable

le 26 janvier 2012 à 18:19 

Sur la pelouse du stade de Bata détrempée par un orage, la Libye et la Zambie se sont séparées hier sur un nul prolifique en buts (2-2) mais qui n’arrange aucune des deux équipes et laisse le jeu ouvert pour la qualification en quarts de finale (groupe A).

La Zambie prenait néanmoins seule la tête de ce groupe (4 points) en attendant le match entre la Guinée équatoriale (3) et le Sénégal (0) en soirée, tandis que la Libye récoltait son premier point. Le terrain était gorgé d’eau, à la limite du praticable, après un orage qui avait retardé d’une heure et quart le coup d’envoi. Dès lors, il était difficile de jouer à terre et d’avoir une conduite de balle correcte, le ballon se voyant immanquablement freiné. Avec tant d’eau, on était parti pour une «purge». Et le match s’avérait effectivement pauvre sur le plan technique, mais pas du côté du tableau d’affichage, avec quatre buts, soit le plus grand nombre sur un match depuis le début du tournoi.

Dans cette partie, la Libye donnait le ton en menant à chaque fois au score avec des buts marqués au début de chaque période par Osman sur des exploits personnels pleins de sang froid (4e, 48e), et la Zambie en tenant le ballon, avec les meilleures occasions à la clef. La Zambie, après quelques tentatives lointaines, s’est employée à jouer à terre, mais c’est depuis les airs que les égalisations sont survenues, par Mayuka (29e), joueur des Young Boys Berne (l’un des deux seuls Chipolopolos à évoluer en Europe), et le capitaine Katongo (54e). Mayuka, alerté par Kalaba et dont la reprise de volée croisée trompait un Aboud peu inspiré, s’emparait avec ce deuxième but personnel (après celui contre le Sénégal, 2-1) de la tête du classement des buteurs, à égalité avec Osman. Lequel Osman a raté de peu le triplé en tirant sur le gardien depuis une position idéale (70e).

Paqueta : «Nous pouvons nous qualifier»

«C’est difficile de jouer un match dans ces conditions, pour les deux équipes, même si un côté était plus trempé que l’autre. Nous avons eu des problèmes en première période mais la seconde fut un peu meilleure. Je pense que le résultat est mérité parce que les deux équipes se sont battues sur le terrain. Nous avons affronté une très bonne équipe de Zambie, qui est le favori du groupe. On a pris beaucoup de risques face à des joueurs très rapides et qui utilisent bien les espaces. Nous avons encore une chance de nous qualifier, ça dépend de l’autre match. Le match contre le Sénégal ? C’est une équipe très respectable, nous allons récupérer, voir leur deuxième match et les étudier, et essayer de mettre en place la bonne stratégie pour l’emporter» a affirmé après le match le sélectionneur de la Libye.

Renard : «Bien sûr qu’on ira au second tour»

«Même si on avait remporté le match, j’aurais été vraiment déçu par la décision de l’arbitre, parce que pour moi le terrain était impraticable, a-t-il avancé. Quand j’ai vu l’état du terrain, je savais que Kalaba, Katongo et Mayuka n’étaient pas des joueurs pour jouer sur un terrain comme ça, qui était une piscine. Nous ne devons pas pleurer, nous respectons la décision de l’arbitre, même si nous pensons qu’elle est très mauvaise». «Ce n’était pas un match de football, c’était du kick and rush, a dit l’entraîneur français. L’équipe qui a le moins de qualités techniques est avantagée sur un terrain comme ça. Il faut lutter dans les airs, ce n’est pas notre foot favori».

«L’autre match après nous (Guinée équatoriale-Sénégal, ndlr) ne va ressembler à rien, a accusé Renard. Dans le foot de 2012, il y a le foot, et le business. Je l’ai dit avant le match: le ballon ne peut pas bouger. J’ai demandé au coach adverse, il était d’accord». Interrogé sur le prochain match de la Zambie contre la Guinée équatoriale, l’entraîneur a répondu, sans vouloir préciser ses paroles: «Bien sûr qu’on ira au second tour, même s’il faudra lutter contre toutes les circonstances extérieures. Contre la Guinée équatoriale, il faudra être fort. Ce n’est pas la pression populaire que je crains. Ca va être difficile, mais on va y arriver»

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom