Top

Ligue 1 : Al Jazeera doit changer de nom pour pénétrer le marché français ?

le 27 juin 2011 à 5:20 

«Nous ne voulons pas apparaître comme des conquistadors (…) venant bouleverser tout le marché. On essaiera de faire une télé innovante. Faire du Canal+ serait une faute.» Charles Biétry, le représentant d´Al Jazeera en France.

Chaque jour qui passe nous renseigne un peu plus sur le deal entre Al Jazeera Sport et les autorités françaises, sur les conditions d´entrée sur le marché hexagonal. Nasser al-Khelaïfi, patron d´Al Jazeera Sport, a annoncé dans une conférence à Paris et à la surprise générale, le lancement d´une chaîne sportive destinée aux Français sur le câble, le satellite et l´Adsl. C´est sur cette chaîne qu´Al Jazeera Sport diffusera les matchs de la Ligue 1 de football, qu´elle vient d´acquérir.

La nouvelle chaîne, dont le lancement est prévu pour janvier 2012, qui ne portera pas le nom d´Al Jazeera sera dirigée par une personnalité d´expérience: Charles Biétry, recruté à l´occasion par le groupe Al Jazeera. Cet ancien directeur des sports de Canal+, et actuel directeur éditorial pour l´Équipe TV, estime d´ailleurs que «l´arrivée d´Al-Jazeera est tout sauf une déclaration de guerre à Canal+».

Visiblement, tout est fait pour permettre l´entrée d´Al Jazeera en France sans pour autant heurter la sensibilité des politiques qui voient en l´arrivée de l´opérateur qatari, comme une intrusion dans les affaires internes françaises qui ne dit pas son nom. Autrement dit, Al Jazeera est obligé de changer de nom pour pénétrer en France car visiblement elle n´est pas autorisée à acheter une chaîne de droit français. Le message du gouvernement français est clair, barrer la route à la marque Al Jazeera à tout prix.

Le 23 juin 2011, le porte-parole du gouvernement français, François Baroin et du reste ministre du Budget, des Comptes publics, de la Fonction publique et de la Réforme de l´Etat, avait déclaré clairement sa préférence nationale souhaitant «plutôt Canal+ et une concurrence nationale que de voir des investissements extérieurs».

Le message a été bien reçu par les Qataris qui restent de bons diplomates et ne souhaitent pas brusquer ou gêner les autorités de l´Hexagone. Ils n´ont d´ailleurs pas fait d´offres sur les lots 1 et 2, pour laisser la chaîne cryptée française prendre l´essentiel. Le patron du groupe Qatar Sports Investement, qui est actionnaire du PSG et patron Al Jazeera Sport a levé tous les malentendus sur d´éventuels rachats de télévisions locales. Il a indiqué qu´il n´y a pour le moment aucun rapprochement en cours avec Orange Sport ou CFoot, (la petite nouvelle chaîne fondée directement par la LFP) mais n´excluant pas que toutes les opportunités seront étudiées en temps voulu.

Il faut dire que le Qatar ne lésine pas sur les moyens pour décrocher toutes les grandes compétitions internationales de sport: il possède déjà les manifestations sportives internationales les plus prestigieuses: tour cycliste en collaboration avec le Tour de France, depuis 2002; tournois de tennis, depuis 2003; Grand prix moto, depuis 2006; Jeux asiatiques, en 2006; Coupe d´Asie des nations (football), en 2010; le Championnat du monde d´athlétisme en salle, toujours en 2010… Et s´apprête à accueillir les Championnats du monde de handball en 2015… et la Coupe du monde de football en 2022. Comme quoi, ça promet!

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom