Top

Barça – Manchester United : sommet du G2 pour l’histoire

le 28 mai 2011 à 16:03 

Y avait-il plus belle affiche ? Le FC Barcelone et Manchester United, abonnés aux finales de Ligue des champions ces dernières années, se disputent un peu plus qu’une suprématie ponctuelle en Europe ce soir à Wembley: il s’agit d’écrire une page d’histoire. Ce sont actuellement les deux clubs hégémoniques des deux plus grands championnats du football continental.

Vainqueurs chacun trois fois de la C1 dans leur histoire, ils disputent leur 3e finale en cinq ans pour le Barça (vainqueur en 2006 et 2009) et en quatre ans pour MU (en 2008). Côté joueurs, un plateau de stars: Barcelone compte huit champions du monde espagnols et le podium du Ballon d’Or 2010 (Messi, Iniesta, Xavi). Manchester s’appuie sur des légendes vivantes (Van der Sar, Giggs) et naissantes (Rooney, Hernandez). Côté entraîneurs, le Catalan Pep Guardiola bouclerait trois ans roboratifs frôlant la perfection en cas de succès. S’il l’emportait samedi, son homologue Alex Ferguson (titré en 1999 et 2008) rejoindrait le légendaire Bob Paisley, unique entraîneur à avoir remporté trois fois la compétition reine (avec Liverpool en 1977, 1978 et 1981). Un match qui fait tut simplement rêver.

Les équipes probables

FC Barcelone : Valdés – Dani Alves, Mascherano, Piqué, Puyol – Xavi, Busquets, Iniesta – Pedro, Messi, Villa
Manchester United : Van der Sar – Fabio, Ferdinand, Vidic, Evra – Valencia, Carrick, Giggs, Park Ji-sung – Rooney – Hernandez

A Wembley, le Barça à domicile ?!

Les acteurs de ce grand rendez-vous footballistique européen sont prêts, le décor est planté, à Londres. Manchester jouera-t-il à domicile ? En Angleterre, «il y a beaucoup de tribalisme, juge Ferguson. Nous n’aurons pas un soutien unanime». Guardiola se sentira peut-être davantage chez lui : c’est à Wembley qu’il avait contribué, en tant que joueur, à décrocher la première C1 du Barça (1-0 a.p. contre la Sampdoria Gênes). Mais ce samedi, c’est une autre histoire.

Viktor Kassai au sifflet

C’est un quatuor hongrois qui officiera à Wembley ce soir pour la finale de la Ligue des Champions. L’Uefa a en effet désigné Viktor Kassai pour diriger la rencontre, il sera assisté de Gabor Eros et Gyorgy Ring. Istvan Vad sera le 4e arbitre. Agé de 35 ans, il a à son actif, une demi-finale de la Coupe du Monde, entre l’Allemagne et l’Espagne, lors du mondial Sud-Africain en 2010, ainsi que la finale des Jeux Olympiques de Pékin en 2008.

Ferguson : «Pas de revanche»

Sir Alex Ferguson estime que les Mancuniens ne nourrissent pas d’esprit de revanche après la finale perdue face à Barcelone en 2009 (0-2). «Nous étions tellement déçus après ce match… Ça a été un choc pour notre fierté, mais il n’est pas question de revanche. Nous sommes concentrés et mieux préparés cette année. On avait fait quelques erreurs, mais je suis sûr que cela ne se reproduira pas. J’ai senti les joueurs très concentrés cette semaine. Chacun a confiance en lui-même et en tous ses partenaires.»

Vidic : «Barcelone favori ? Tant mieux !»

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

A l’approche de la finale, le capitaine serbe de Manchester United ne semble pas plus impressionné par les Catalans. Et il se voit bien aller chercher le trophée, comme Bobby Charlton en 1968, Peter Schmeichel en 1999 et Rio Ferdinand en 2008. «Si on gagne, dit-il, ce ne sera pas le plus compliqué». Pour lui, la concentration est la clé de n’importe quel match. «On peut dire aussi que l’expérience joue beaucoup dans une finale, car techniquement, tactiquement, physiquement et mentalement l’exigence est encore plus grande. Mais ce qui compte vraiment, c’est de jouer notre jeu, de bien défendre et de bien attaquer, et d’être tous à 100%. Barcelone est favori ? Tant mieux. C’est une bonne équipe avec de bons joueurs, nous la respectons, mais nous, on se concentre simplement sur ce qu’on a à faire. Nous sommes Manchester et nous voulons prouver que nous sommes la meilleure équipe. Depuis cinq ans, le club a été quatre fois champion et c’est sa troisième finale de Ligue des champions. Cela mérite aussi un peu de respect».

La finale de tous les records

La finale de la Ligue des Champions de ce soir va battre tous les records en termes de recette, ont affirmé les organisateurs. Elle pourrait rapporter 369 millions d’euros (525 millions de dollars), soit une augmentation de 5% par rapport à la finale de l’an dernier, selon la même source qui souligne que la présence d’un club anglais dans ce match au sommet a contribué à ce record. Le stade de Wembley sera archi comble tandis que près de 220 millions de téléspectateurs sont attendus pour suivre sur leurs écrans, la confrontation entre deux clubs qui comptent parmi les plus prestigieux au monde. L’équipe gagnante va engranger une manne de 126 millions d’euros, en hausse de 5% par rapport à 2010, précise la même source. Le finaliste perdant peut espérer empocher 73 millions d’euros, soit 4,3% de plus que l’an dernier. L’événement va également profiter à la ville de Londres qui abrite le match et il prévu un gain de 52 millions de livres sterling (près de 55 millions d’euros), en hausse de 4% par rapport a ce qu’a rapporte la dernière finale organisée à Madrid. L’UEFA a été critiquée pour le prix des billets de la finale coûtant la bagatelle de 4 600 livres soit près de 7700 dollars.

Guardiola : «MU était meilleur en 2009»

Pep Guardiola juge que Manchester United avait fait un meilleur match que son Barça lors de la finale 2009 remportée par les Catalans (2-0). «C’était incroyable de gagner la Ligue des champions dès ma première année sur le banc de Barcelone. Mais si on joue comme en 2009, on ne gagnera pas. J’ai revu le match : dans l’impact défensif et l’intensité, Manchester a été meilleur. Il faudra donc que l’on joue encore plus vite. On avait certes gagné 2-0, mais c’est la vérité.»

Van der Sar rêve d’une sortie triomphale

Le gardien de Manchester United Edwin Van der Sar va tenter d’accomplir le rêve de tout footballeur, ce soir à Wembley en finale de la Ligue des champions: quitter la scène en triomphe. Le Néerlandais est conscient des risques d’un tel pari. C’est pourquoi, bien qu’ayant largement dépassé la limite d’âge à 40 ans, il a été saisi d’un ultime remords la semaine dernière avant de confirmer que le match contre Barcelone serait bien le dernier d’une carrière de deux décennies. «On se souvient toujours plus de ce qu’on perd que de ce qu’on gagne», a admis Van der Sar, qui ne voudrait pas connaître le sort de son compatriote Giovanni Van Bronckorst, battu en finale du Mondial-2010 lors de son dernier match, ou encore celui de Zinédine Zidane quatre ans avant. Mais Van der Sar a un autre exemple, victorieux, en tête, celui de Frank Rijkaard, qu’il avait vu réussir des adieux modèles en 1995, avec l’Ajax Amsterdam. Agé de 23 ans, le gardien avait alors remporté sa première Ligue des champions, aux côtés de son illustre aîné. Avec en poche un superbe palmarès – deux Ligues des champions, quatre Championnats d’Angleterre et quatre des Pays-Bas notamment – et quelques records qui ne seront pas faciles à battre – invincibilité en Premier League (1.311 minutes en 2010-2011), sélections en équipe des Pays-Bas (130) – Van der Sar peut tirer sa révérence avec fierté, lui qui va jouer sa cinquième finale de Ligue des champions, là aussi un record pour un gardien.

Dani Alves : «Ne pas changer notre façon de jouer»

Si Daniel Alves cherchait à nous mettre l’eau à la bouche, c’est gagné. L’arrière latéral droit promet un grand spectacle entre son Barça et Manchester United, les deux meilleures équipes d’Europe. «J’imagine que ça va être un match très ouvert des deux côtés, car ce sont deux grandes équipes qui aiment jouer, qui entrent sur le terrain pour créer et attaquer, analyse l’international brésilien sur le site Internet de la Fifa. Je suis certain que ça va être un grand spectacle, digne de ce qu’on peut attendre d’un match entre les deux meilleures équipes d’Europe». Finale de la C1 ou pas, Alves le clame haut et fort : ses coéquipiers et lui ne renieront pas leurs principes. C’est en jouant leur jeu, et pas autrement, qu’ils comptent battre les Red Devils. «Nous sommes tous assez matures pour savoir que nous jouons contre des adversaires d’une immense qualité, contre les meilleures équipes de la planète. L’important est de ne pas changer notre façon de faire. Nous avons une philosophie de jeu et nous mourrons avec.» C’est dit.

Iker le poulpe vote pour Manchester !

Iker, le poulpe espagnol, a prédit que Manchester United allait battre le FC Barcelone ce samedi, lors de la finale de la Ligue des Champions à Wembley ! Si la majorité des pronostiqueurs donnent le FC Barcelone comme favori de cette grande finale de Ligue des Champions, Iker, le célèbre poulpe espagnol, a prédit un tout autre destin pour les Catalans… la défaite ! En effet, Iker a désigné le vainqueur en mangeant une sardine contenue dans un cylindre de verre décoré avec l’écusson du club anglais, Manchester United. Le Barça ne doit pas pour autant s’inquiéter, car le mois dernier Iker avait prédit à tort une victoire de son rival le Real Madrid en demi-finale aller de la Ligue des Champions qui l’aurait envoyé à Wembley pour la finale. Le poulpe de 16 kilos avait néanmoins déjà prédit le match nul entre les deux clubs en Championnat le 16 avril à Madrid (1-1), puis la victoire du Real sur le Barça en finale de la Coupe du Roi le 20 avril à Valence (1-0).

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

Une réponse à “Barça – Manchester United : sommet du G2 pour l’histoire”

  1. gabriel 28 mai 2011 19:40

    allez barca allez barca hoouuuuuuuuuuuuu manchester

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom