Top

CAN 2012 – Ghana (2-0) Mali : Les Black Stars seuls en tête

le 29 janvier 2012 à 13:34 

Grâce à des buts d’Asamoah Gyan et d’André Ayew, le Ghana a pris le meilleur sur le Mali (2-0), lors de la deuxième journée du groupe D de la CAN 2012.

Les Black Stars, désormais seuls en tête dans la poule, signent leur deuxième victoire de la compétition et affirment leur statut de favori. Deux buts de Gyan et Andre Ayew ont sorti le Ghana de sa léthargie pour l’approcher des quarts de finale de la CAN 2012, au détriment du Mali (2-0) qui reste néanmoins dans la course à la qualification, samedi à Franceville. Le Mali a encore toutes ses chances, d’autant qu’il rencontre le modeste Botswana mercredi. Le Ghana, à la cage toujours inviolée et qui a soigné sa différence de buts, n’aura besoin que d’un nul contre la Guinée mercredi, et même une défaite pourrait le qualifier en fonction du résultat de l’autre match.

Mais quel ennui ! Ghana et Mali sont restés dans la lignée de la journée précédente et de leurs succès poussifs 1-0 respectivement sur le Botswana et la Guinée. La construction du jeu laissait à désirer, si bien que la bataille se concentrait au milieu du terrain et que les défenses prenaient systématiquement le pas sur les attaques. Les Black Stars s’offraient quelques demi-occasions, avec une poignée de frappes lointaines non cadrées ou sur le gardien. Gyan, rétabli de sa douleur à une cheville qui l’avait contraint à écourter son entraînement jeudi, a fait de la figuration devant… mais est tout à coup sorti de sa torpeur pour placer un magnifique coup franc en lucarne (63e).

Dans cette somnolence générale, seul Andre Ayew, après une entame timide, s’est illustré. Il a marqué un splendide but au sortir d’une série de crochets et d’une frappe dans le soupirail (76e). Le Marseillais avait auparavant déjà montré de l’envie avec des percées balle au pied, mais aussi des tentatives comme cette tête à côté (45e+2) et ce tir repoussé par le gardien (52e). Le Mali a donc fini par céder, et aurait difficilement pu remporter ce match au vu de son caractère inoffensif. L’occasion la plus nette fut aussi la plus spectaculaire, lorsque le coup franc de Diabaté heurtait les deux poteaux avant que le ballon ne ressorte (38e). Maïga a pour sa part raté une occasion en or en expédiant sa tête au-dessus de la barre sur un corner (67e).

Dussuyer : «Tout faire pour nous qualifier»

Après la démonstration offensive réussie contre le Botswana, le sélectionneur du Syli national de Guinée, Michel Dussuyer, a fait part de sa satisfaction tout en se projetant déjà sur le match décisif à venir, face au Ghana. «Je félicite les joueurs pour le jeu produit. On sait tous qu’on peut jouer un bon football. On l’a fait aujourd’hui. Je suis très satisfait de ce match, très abouti, avec beaucoup de buts. Ça fait du bien. C’est un très bon résultat obtenu contre une équipe qui avait fait de bonnes éliminatoires. Le Ghana ? Ce sera une finale. J’ai beaucoup de respect pour le Ghana qui est une équipe de très haut niveau. Mais nous allons tout faire pour nous qualifier», a ajouté le technicien français, avant de livrer les clés de la réussite du Syli. «On a réussi à accélérer le jeu sur les 30 derniers mètres. C’était il est vrai plus facile après que le Botswana a été réduit à dix. J’inculque de la discipline. Cela fait partie de la réussite. Pour être disciplinés sur le terrain, il faut l’être en dehors. On commence à l’être.»

Tshosane : «L’expulsion de Motsepe a été un tournant»

Après la défaite, synonyme d’élimination de ses joueurs hier face à la Guinée (6-1), le sélectionneur des Zebras du Botswana, Stanley Tshosane, s’est efforcé de prendre les choses avec sagesse et philosophie. «Je présente mes excuses à la nation. Je suis bien conscient que notre prestation n’a pas été à la hauteur des attentes. L‘expulsion de Motsepe, en fin de première mi-temps, a été un tournant. J’ai déjà parlé aux joueurs. Nous ne pouvons plus effacer ce qui s’est passé. Il faut accepter notre sort et continuer notre mission. Nous avons manqué de maîtrise et affiché une concentration insuffisante. Mais nous apprendrons de ce match», a déclaré le coach des Zebras, Stanley Tshosane, avant de conclure, non sans humour, sur son cas personnel. «Si je suis menacé ? Ce que je puis dire, c’est que mon contrat finit le mois prochain, donc ils n’auront pas besoin de me virer (rires). Mais je n’ai pas encore reçu de mauvaises nouvelles…»

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 de 5)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom