Top

Coupe du monde 2011 : Haavi sauve la Norvège (1-0)

le 29 juin 2011 à 17:36 

Moins d’une minute de jeu, Norvège – Guinée Equatoriale à Augsbourg, 29 juin 2011. Emilie Haavi trouve le poteau de Miriam, Isabell Herlovsen rate le cadre sur le rebond. Quelques minutes plus tard, l’attaquante star du LSK Kvinner envoie un missile au-dessus (9’).

A ce stade, tout le monde se dit que les Guinéennes vont prendre une jolie fessée. Mais les Africaines, bien qu’inexpérimentées, ont un certain caractère. Et se rebiffent. Jumaria tente d’abord un lob astucieux, qu’Ingrid Hjelmseth peut capter (17’). Les complexes s’envolent avec cette frappe. Tour à tour Diala (21’), Dorine (21’) et Anonman (22’) trouvent le cadre, mais la portière des Gresshoppene veille au grain. Dans les travées d’Augsbourg, c’est la stupeur tandis que sur le banc norvégien, Eli Landsem peste.

Les Européennes passent la seconde, mais sans vraiment montrer une conviction extraordinaire. Les tentatives d’Elise Thorsnes (33’) et Herlovsen (35’) ne font pas trop trembler les filles de Marcello Frigerio. Et c’est même Anonman qui obtient la plus grosse occasion avant la pause : elle s’échappe seule plein axe, mais sa frappe en force à bout portant est détournée par la gardienne de Stabaek (46’).

Tout cela est charmant, mais les contes de fée ont tous une fin, se dit-on au retour des vestiaires. Ce n’est pas l’avis des Guinéennes, qui continuent de se battre. Certes Herlovsen manque le cadre d’un rien sur un bon service de Thorsnes (52’), mais Anonman répond par un solo dans la surface dont seule la finition est à revoir (52’).

Pointu d’école
Les Africaines tiennent, mais physiquement, l’affaire se corse. A chaque contact, elles restent au sol. Herlovsen donne en retrait à Lene Mykjaland dont le tir heurte le poteau (55’). Sur un corner, un énorme cafouillage finit par un pointu de cour d’école de cette même Herlovsen, encore sur le poteau (58’).

L’issue paraît irrémédiable. Mais une fois de plus, les championnes d’Afrique parviennent à reprendre l’initiative. L’intenable Anonman échappe à la défense norvégienne mais croise trop son tir (71’).

Ce sera pourtant le baroud d’honneur des Africaines. Car à force de pousser, les Championnes du Monde 1995 vont finir par marquer. Leni Larsen Kaurin déborde à droite, centre au cordeau, et Haavi, qui avait touché du bois en tout début de match, marque à bout portant (1:0, 84’).

Le coup est très dur pour les Guinéennes, qui continuent pourtant d’y croire. En vain. Mais quelle résistance les filles de Marcello Frigerio auront offert ! Prometteur pour l’avenir…

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom