Top

Primaire républicaine : Un candidat pour affronter l’actuel président “Barack Obama”

le 28 février 2012 à 5:34 

De très nombreux sujets, bien trop souvent futiles, ont été évoqués ces derniers mois depuis le début des primaires du parti républicain. Ces primaires qui ont pour but de déterminer quel sera le candidat qui affrontera l’actuel président lors de la prochaine présidentielle américaine de novembre n’ont, malheureusement pour le moment pas permis à leurs participants de donner une brillante image d’eux-mêmes.

Cette campagne des primaires aura même été l’occasion d’un étalage assez effrayant et effarant de l’ignorance et de la bêtise de nombreux candidats qui prétendent diriger d’ici quelques mois la plus grande puissance mondiale. D’ailleurs, les sujets qui sont évoqués lors de cette campagne ne font que démontrer la baisse de niveau de tous les candidats qui, plutôt que de vouloir élever le débat et aborder les thèmes qui touchent les Américains dans leur vie quotidienne et qui influenceront leur futur, préfèrent pinailler sur des futilités en vérité indignes pour des aspirants à la Maison-Blanche. Néanmoins, certains thèmes surnagent et viennent de temps en temps accaparer l’attention des républicains.

Parmi eux, les relations avec l’État d’Israël restent un sujet central sur lequel pour une fois tous les candidats se rejoignent. Certains candidats n’hésitant pas à aller très loin pour flatter les très puissants lobbys juifs qui sévissent à Washington. C’est ainsi que l’un d’entre eux, Newt Gingrich, n’a pas hésité il y a quelques semaines à affirmer sans détour que selon lui tous les Palestiniens étaient des terroristes et que par ailleurs le peuple palestinien en tant que tel n’était rien d’autre qu’une invention moderne et antisémite.

De son côté, le démocrate et ex-candidat aux primaires, Mike Huckabee, qui se trouve en ce moment en Israël, a tenu à rappeler son attachement inconditionnel à l’État hébreu et en a profité pour critiquer la position d’Obama à son égard. Sur le dossier iranien, il dit «ne pas comprendre l’attitude de Barack Obama qui met Israël sous pression». Bien qu’il affirme «que personne ne souhaite en arriver à l’option militaire», il estime «que seul Israël est susceptible de choisir la manière d’agir concernant l’Iran, et le monde se doit de se tenir derrière Israël».

Il a critiqué les récentes déclarations de responsables militaires américains qui pensent «que les dirigeants iraniens agissent de manière rationnelle» et affirme «que la majorité du peuple américain pense au contraire que les dirigeants iraniens sont des fous dangereux et qu’il serait catastrophique qu’ils se dotent de la bombe atomique». Enfin, Huckabee espère «que Benyamin Netanyahu tiendra tête à Barack Obama lors de leur prochaine rencontre, car des deux, c’est le Premier ministre israélien qui a raison sur toute la ligne».

Des déclarations qui vont dans le sens des autres républicains qui espèrent regagner l’électorat juif américain habituellement dévolu aux démocrates. Reste néanmoins que ce thème de campagne risque d’être très insuffisant pour s’attirer les faveurs des électeurs américains qui, plus que jamais, veulent avoir un dirigeant à la hauteur qui plus que tout les aidera à surmonter une crise économique encore jamais vue et dont les effets envahissent la vie de plus en plus d’entre eux.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom