Top

Pénurie de gaz carbonique, inquiétude chez les buveurs de bière

le 2 juillet 2018 à 3:32 

On connaît les pénuries d’essence, ou plus grave les pénuries d’eau et bien d’autres hélas. Cependant, il faut avouer qu’on ne pense a priori pas à une pénurie de gaz carbonique qui touche actuellement l’industrie des boissons gazeuses. Cela peut faire sourire, mais cette pénurie impacte directement les sodas et pire la bière.

C’est d’autant plus préoccupant, que la haute saison arrive pour les bars et les barbecues en Europe qui connaît une vague de chaleur en pleine Coupe du monde. Cette pénurie de dioxyde de carbone industriel (CO2) touche aussi les producteurs de viande et les entreprises de l’agro-alimentaire dont le réfrigérant est composé de glace carbonique. La glace est un autre produit, qui pourrait donc venir à manquer, alors que les températures ont atteint les 30 degrés Celsius dans certaines régions d’Europe du Nord.

Il semblerait pourtant, que cette pénurie n’est pas due au hasard pour les spécialistes, en effet la revue spécialisée Gas World, évoque “la situation la plus difficile d’approvisionnement à toucher le marché européen du dioxyde de carbone depuis plusieurs décennies”. Elle a expliqué le phénomène par une coïncidence entre l’entretien programmé des usines en Europe du Nord et une tendance à la baisse du marché de production de l’ammoniac, composant majeur de l’engrais.

Tout découlerait surtout des mauvaises prévisions dans l’entretien des unités de production. Le dioxyde de carbone industriel, est un dérivé très utilisé dans l’industrie agro-alimentaire. Les usines ont profité du fait, que les agriculteurs avaient déjà planté leurs cultures au printemps dernier et d’une faible demande en engrais, pour réaliser leurs travaux d’entretien. Seul problème, l’arrivée de températures inhabituellement chaudes pour un mois de mai en Europe, qui ont provoqué une hausse de la demande en boissons gazeuses.

Du coup, la Grande-Bretagne, est devenue le pays le plus touché par la pénurie de CO2, car les industriels privilégient l’approvisionnement en ammoniac depuis l’Europe du Sud et au-delà, et les routes de transbordement sont plus longues. Tout cela conjugué avec la fermeture de toutes ses usines de transformation d’ammoniac, à l’exception d’une. Si des conséquences comme le rationnement des ventes d’un des principaux fournisseurs en boissons des bars et restaurants apparaissent évidentes, d’autres sont plus étonnantes. Dans les abattoirs, le CO2 est utilisé pour étourdir les animaux avant qu’ils ne soient tués pour leur viande. La pénurie a ainsi contraint la plus importante usine de transformation de viande de porc d’Ecosse à suspendre les abattages cette semaine.

Les grands groupes comme Heineken, côté bière et Coca-Cola, côté sodas, se sont fendus d’un communiqué. Il s’agit de certifier qu’il n’y aurait pas d’impact sur l’approvisionnement.

Heureusement, la situation devrait s’arranger dès que les usines d’ammoniac seront relancées, a rapporté Gas World. Un soulagement pour les amateurs de football, au moment où la Coupe du monde entre dans sa phase finale.

Crédit photo : Claude

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom