Top

La Colombie est toujours le premier producteur cocaïne selon l’ONU

le 8 août 2019 à 5:36 

En matière de production agricole, les rendements profitent de nouvelles techniques pour s’améliorer. On peut s’en réjouir dans certains cas, mais pas dans d’autres. En effet, la production agricole par exemple en Colombie, cela concerne la production de cocaïne. Le pays est à l’origine de 70 % de la cocaïne mondiale, et sa production a augmenté de 5,9 % en 2018 par rapport à 2017.

Le dernier rapport de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) présenté à Bogota, fait état d’une production qui est passée en un an de 1 058 à 1 120 tonnes. Bizarrement, cette augmentation contraste avec la légère baisse des plantations de feuilles de coca en 2018.

De ce fait, il faut bien admettre, que si la production augmente avec moins de plantations, c’est que le rendement s’améliore. Comme pour toute autre production agricole, il profite de meilleures conditions. D’une part, des plants de coca sélectionnés pour avoir un meilleur rendement. D’autre part, il existe de meilleures techniques de culture.

Du coup, cela a terni un peu plus les annonces triomphales du chef de l’Etat colombien Ivan Duque. Celui-ci, avait évoqué la diminution des surfaces cultivées, comme une vraie victoire. Elles venaient arrêter la tendance à la hausse de ces dernières années en Colombie.

Cependant, cette réussite reste très précaire, car elle est en partie le résultat à retardement des aspersions aériennes de glyphosate, qui ont été suspendues depuis 2015 en raison des dégâts potentiels de ce désherbant sur la santé humaine et l’environnement. Le président Duque, cherche à reprendre ces aspersions aux conséquences à double tranchant.

De plus, il semblerait que le trafic rapporte toujours autant, car le rapport indique une hausse du prix de la cocaïne. Les annonces trop présomptueuses donnent l’impression à tort, que la marchandise est plus rare, donc le prix augmente. Rajoutons pour couronner le tout, que les passeurs semblent toujours autant ingénieux pour assurer leur trafic. Les saisies de drogue ont diminué, passant de 434 tonnes en 2017 à 414 tonnes en 2018.

Apparemment, la Colombie est, et restera encore longtemps, le premier producteur de cocaïne mondiale.

Crédit photo : chimenk damone

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom