Top

FIFA 17 semble être trop “gay” pour la Russie

le 9 décembre 2016 à 5:39 

L’homosexualité n’est pas forcément très bien vue en Russie. Les responsables soutiennent d’ailleurs qu’il n’y a pas ou très peu d’homosexuels en Russie, mais ils votent quand même des lois anti-propagande. C’est dans le cadre d’une de ces lois, que des parlementaires russes, issus du parti de Vladimir Poutine, voudraient faire interdire le jeu vidéo FIFA 17 en Russie, en raison du soutien affiché à la communauté LGBT.

La nouvelle formule de FIFA 17, la très populaire simulation de football, serait jugée “trop gay” selon certains parlementaires russes. Ils ont fait part de “leur émotion” dans une lettre. Ils dénoncent tout simplement la “propagande” du jeu vidéo.

Au cœur de la polémique, un principe du jeu qui permet de choisir d’évoluer avec le maillot de son choix. Dans la nouvelle mouture, on peut opter pour un maillot arc-en-ciel, afin de soutenir la communauté LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres). En cela, FIFA 17, fait notamment référence à la campagne menée en Premier League, “Raimbow Laces”, pour lutter contre l’homophobie dans le sport.

Tout ceci n’a pas échappé, à ces députés issus du parti de Vladimir Poutine, qui semblent soit des fans du jeu ou vraiment très à l’affût concernant l’actualité LGBT. Ces députés du parti “Russie Unie”, unis visiblement contre la communauté gay, estiment que cela va à l’encontre de la très controversée loi, adoptée en juin 2013 interdisant toute” propagande” pour des “relations sexuelles non-traditionnelles”.

Comme toujours à ce jeu-là, il y a celui qui veut aller encore plus loin. Ce sera Valery Rashkin, député communiste, qui s’interroge dans les colonnes du journal Izvestia, “le jeu est en accord avec la législation russe, notamment au niveau de l’âge autorisé”. Il est question de “mesures restrictives” concernant ce jeu vidéo. La société américaine n’a pas encore réagi.

Ceci est à remettre dans un contexte pas très favorable, et d’un durcissement général contre la communauté Gay en Russie. Elle émane à la fois du pouvoir central, mais aussi des pouvoirs locaux soucieux de se faire bien voir. Il est à noter par exemple, les interdictions de “marche pour la fierté” ou la fermeture d’établissements. Comme dans d’autres endroits du monde, la communauté LGBT constitue une cible dénoncée en réponse à propos de tout et n’importe quoi.

Crédit photo : Jeux Vidéo

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom