France : plus de touristes étrangers en 2018 malgré les «gilets jaunes» et les grèves - Donne Ton Avis
Top

France : plus de touristes étrangers en 2018 malgré les “gilets jaunes” et les grèves

le 11 avril 2019 à 17:42 

Pour les touristes du monde entier, la France on l’aime et on vient la voir. Malgré les grèves et les 1 111 manifestations des gilets jaunes en décembre, selon l’Insee, 2018 a été une nouvelle année record. L’ensemble des hébergements touristiques collectifs du pays ont enregistré 438,2 millions de nuitées l’an dernier, soit 9 millions de plus qu’en 2017. Il ne faudrait certainement pas croire du coup, que l’on peut tout se permettre.

C’est presque à croire, que les mouvements sociaux sont devenus une sorte de spécialité française, qui confine à la tradition et au pittoresque “so french” pour les étrangers qui viennent sur notre territoire. Sans aller bien sûr jusque-là, fort est de constater que, malgré les grèves dans les transports aériens et ferroviaires au deuxième trimestre, puis le mouvement des “gilets jaunes” à partir de mi-novembre, les touristes sont venus en 2018. Il faut en arriver aux manifestations extrêmes, parfois violentes, organisées tous les samedis pour voir un impact sur la fréquentation hôtelière en décembre, selon les données de trois enquêtes nationales compilées par l’Insee.

En tête de gondole des hébergeurs, l’hôtellerie est restée le premier mode d’hébergement collectif en France, malgré la concurrence évidente de plateformes internet comme Airbnb ou Abritel. Dans les hôtels, les visiteurs étrangers représentent 62 % des clients. Les plus fortes croissances sont celles des clientèles italiennes (+13,2 % de nuitées), espagnole (+11 %) et allemande (+9,4 %).

Un autre type d’hébergement, a le vent en poupe, il s’agit du camping, mais plus comme à l’ancienne. L’engouement se dirige vers les emplacements équipés et présentant divers hébergements, comme des mobiles-homes, des chalets, des bungalows, et même des tipis et des yourtes.

Ayant traversé de fort belle manière les turbulences de l’année 2018, on pourrait croire les professionnels du secteur touristique serein. C’est oublier que prévenir, c’est d’abord s’inquiéter. A ce titre, concernant l’année 2019, l’inquiétude se tourne sur les conséquences du Brexit, car les Britanniques sont venus plus nombreux l’an dernier (+5,8 %) en France. Il ne faut pas oublier, qu’ils constituent la première clientèle étrangère des hôtels.

Crédit photo : THEfunkyman

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom