Top

Atterrissage forcé pour Joon : la compagnie low-cost d’Air France arrête son activité

le 12 janvier 2019 à 5:36 

Nous n’aurons pas été vraiment très nombreux à profiter de la compagnie aérienne à bas coût du groupe Air France-KLM. En effet, Joon va officiellement cesser son activité et disparaître après seulement un peu plus d’un an d’existence. Un joli flop pour cette filiale d’Air France, qui avait été créée par l’ancien PDG du groupe Jean-Marc Janaillacce.

Elle n’était surtout pas du goût du nouveau patron, à savoir le Canadien Ben Smith, qui a pris les rênes du groupe Air France-KLM en septembre. Dès son arrivée, il avait été très critique sur la pertinence pour le groupe, de maintenir cette offre moyen-courrier. Joon, était aussi au cœur d’un important conflit à propos des salaires. Elle a, pour ainsi dire été sacrifiée, sur l’autel de la paix sociale. En effet, la dissolution de Joon et la reprise par Air France-KLM des 600 hôtesses et stewards, ainsi que des avions, arrivent en même temps, que la conclusion d’un accord entre la direction et les personnels navigants commerciaux sur leurs conditions de travail. A ce sujet, Air France se veut particulièrement rassurant et précise avoir “décidé de lancer un projet portant sur l’avenir de la marque Joon et l’intégration des salariés et des avions de Joon au sein d’Air France”.

Cette fusion, qui débutera normalement début avril, sera bien sûr très surveillée. Flora Arrighi du syndicat Unac, a précisé que le personnel navigant commercial (PNC) sera intégré “au sein des effectifs d’Air France, sous contrat Air France“. Ceci n’est pas anodin, puisque le coût des hôtesses et stewards chez Joon était lui aussi low-cost, car inférieur d’environ 40 % à celui de la même catégorie de personnel chez Air France. On est bien sûr satisfait du côté des syndicats pour le futur du personnel de Joon. Dans un communiqué, le syndicat SNPNC-FO qualifie cet accord “d’historique”. Un autre communiqué de l’UNSA PNC, précise que “les PNC JOON, auront une rémunération d’entrée à AIR France supérieure à celle qu’ils auraient eu, même après vingt années passées chez JOON”.

Du côté d’Air France-KLM, on insiste sur un meilleur maillage entre les propositions du groupe, afin d’éviter des doublons. Le communiqué de la compagnie insiste “la multiplicité des marques, a créé de la complexité, et a malheureusement affaibli la puissance de la marque Air France“. Pour rappel, cette filiale d’Air France avait pour mission de reconquérir les lignes trustées maintenant par ses concurrents du Golfe ou low-cost. Cependant, il faut noter, que le groupe reste présent sur ce secteur d’activité, car outre Joon, le groupe Air France-KLM détient également la compagnie low-cost Transavia, qui effectue également des vols moyen-courriers.

Crédit photo : Grégoire-DELATTE

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom