Top

Il ne fait pas bon être pauvre en Ile-de-France

le 12 avril 2016 à 10:18 

Le Secours Catholique a publié un rapport ce lundi sur la pauvreté. On y découvre, que d’une part l’Ile-de-France est la région où les inégalités sont les plus grandes, et que la région possède aussi la proportion de ménages pauvres la plus élevée de France.

Pour être plus précis, le niveau de vie au-dessus duquel se situe les 10 % de ménages les plus aisés est cinq fois supérieur à celui au-dessous duquel se trouve les 10 % les plus modestes. Les chiffres sont terribles pour la région francilienne, 15 % des couples disposent de moins de 990 euros par mois par unité de consommation, contre 14,3 % de moyenne. Une pointe se dessine même dans les 20 % dans les 18e, 19e et 20e arrondissement de Paris ainsi qu’en Seine-Saint-Denis. Les ménages les plus défavorisés sont aussi plus pauvres que dans le reste de l’Hexagone. “La moitié des ménages pauvres parisiens vivent ainsi avec moins de 750 par mois par UC, niveau inférieur de 24 % au seuil de pauvreté contre 21 % pour la France métropolitaine“, déplorent les auteurs.

L’Ile-de-France souffre aussi d’une carence dans le domaine du logement, et les niveaux de prix des loyers n’ont pas suivi l’évolution des salaires. Le prix moyen est de plus de 17 euros du mètre carré, contre 7,3 euros en moyenne pour le reste du territoire. C’est la conséquence d’un niveau insuffisant de constructions de logements. Le Secours Catholique profite de ce rapport pour réclamer “une politique ambitieuse de construction“, ainsi que la poursuite de la politique sur l’encadrement des loyers au sein des territoires les plus défavorisés de la région et pas uniquement à Paris.

Credit photo : Denis Trente-Huitessan

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom