Pour que cette stratégie soit vraiment efficace, elle ne doit pas être mise en place par défaut ou pour compenser. Il ne faut pas oublier, que la France compte moins d’entreprises industrielles que l’Allemagne, et cela ne lui permet pas d’avoir assez de puissance pour innover et moderniser ses outils de production. La France compte environ deux fois moins de robots que l’Italie et cinq fois moins que l’Allemagne.

Prioritairement, les dirigeants interrogés estiment que la France doit prioritairement mettre l’accent sur l’éducation et la formation. Un quart et un tiers des dirigeants attendent des efforts dans le soutien aux PME (36 %), aux industries de haute technologie et dans l’innovation (32 %).

Crédit photo : Michel Sallé