Top

Les manifestations des “Gilets Jaunes” touchent le tourisme

le 15 mai 2019 à 10:32 

Pour être honnête, tout le monde se doutait bien qu’il y aurait forcément à un moment donné, un impact Gilets Jaunes sur le tourisme surtout dans la capitale. Les différentes actions de contestation, faites pour avoir le plus de retentissements possible, y compris sur le plan international, ont dissuadé certains touristes étrangers qui auront momentanément préféré des contrées plus calmes. Donc, c’est officiel, l’activité touristique a nettement reculé en France au premier trimestre, victime surtout en Île-de-France du mouvement social des “Gilets Jaunes” qui a dissuadé certains étrangers de visiter l’hexagone, selon l’Insee.

Ce recul fait suite à deux ans de hausse, pourtant, Paris reste une des premières destinations touristiques du monde. Cependant, le secteur du tourisme en France, a chuté au premier trimestre 2019. Sur les trois premiers mois de l’année, la fréquentation des hébergements collectifs touristiques, exprimée en nuitées, a baissé de 2,5 % sur le territoire, comparé à la même période de 2018, selon des chiffres provisoires publiés.

En première ligne de cette baisse, on retrouve un recul des touristes étrangers de -4,8 %. Ce recul est moindre que pour les touristes français résidents, avec -1,5 %. L’Île-de-France, largement impactée et les nuitées hôtelières diminuent nettement, pour les touristes étrangers, comme pour ceux issus du territoire national. C’est cette forte diminution dans la région parisienne, qui fait penser à l’Insee que l’action des Gilets jaunes est le facteur important. Dans les villes de province, la baisse n’est que de 0,8 % pour les deux catégories.

Cette constatation est confirmée par les dates et le déroulement du mouvement. Cette période correspond au moment où le mouvement social s’est définitivement inscrit dans la durée avec la multiplication des manifestations tous les samedis en France. De fait, la fréquentation hôtelière recule de 1,3 % de janvier à mars 2019, comparé à la même période un an plus tôt, après une hausse de 1,5 % au trimestre précédent. Seuls les hôtels haut de gamme, 4 et 5 étoiles, tirent leur épingle du jeu en maintenant leur niveau de fréquentation.

Heureusement, la fréquentation des touristes étrangers est restée dynamique dans les massifs skiables, elle a sauvé quelques stations, car les Français ont souvent opté pour le littoral, afin de profiter des “conditions météorologiques, très clémentes” du début d’année, dit l’Insee.

Si les hôteliers et le haut de gamme s’en sortent avec “élégance”, les temps sont durs pour d’autres hébergements collectifs touristiques (résidences de tourisme, villages de vacances, maisons familiales, auberges de jeunesse), elle chute de 4,5 %. En pleine saison des sports d’hiver, la fréquentation de ces hébergements a chuté dans les massifs de ski de -7,6 % pour les touristes français et -8,2 % pour les étrangers.

L’Insee explique donc, qu’il faut se faire une raison, tout ceci met un terme à “plus de deux ans de hausse continue de la fréquentation touristique”.

Crédit photo : Paris

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom