Top

La trottinette électrique, la nouvelle amie du touriste

le 19 janvier 2020 à 13:34 

Que ce soit à Paris, et maintenant de plus en plus dans les grandes villes de province, la trottinette s’affirme être comme le bon moyen pour visiter une ville. Il n’est plus rare, de voir des personnes “flâner” munies de leurs sacs à dos et de leurs engins. Les derniers rapports établissent qu’en France, les touristes représentent 42 % de ce qu’il convient d’appeler, si l’on ne craint pas les anglicismes, des utilisateurs en free-floating.

Bien sûr, ce sont les grandes villes qui sont les cibles de cette prestation. S’il y a quelques années, voir passer une trottinette, pouvait faire partie de l’anecdote et susciter quelques sarcasmes, elle fait maintenant partie du décor des transports. Du coup, l’engouement pour le petit deux-roues ne se limite pas à la capitale, ni au libre-service.

C’est plus précisément une étude du bureau 6T, qui a établi ce pourcentage. Il confirme la montée en puissance de la trottinette électrique en libre-service dans le paysage urbain. Cependant, il n’est plus simplement un moyen pratique pour se rendre au travail, c’est devenu avant tout, un bon moyen de visiter une ville. Cela n’est évidemment pas passé inaperçu, et de nombreux opérateurs se sont engouffrés dans le sillage d’une éventuelle bonne affaire. L’offre grandissante, a ainsi décuplé la demande.

En cours de voyage, nombres d’entre nous, ont fait des choses un peu inhabituelles. Découvrir une nouvelle ville, peut être l’occasion d’essayer un nouveau moyen de locomotion. A cela, il faut rajouter la multiplication de propositions et la mise en place de nombreuses applications, qui facilitent l’utilisation des trottinettes électriques. Ensuite, il faut bien avouer, que la trottinette permet d’être dehors, debout et donc de bien profiter de ce qui nous entoure, tout en allant plus vite entre les monuments ou les lieux à voir. Pour ressentir l’ambiance de certains lieux et une meilleure immersion, c’est plus “complet” que de prendre le métro entre chaque destination.

La trottinette s’adapte en effet particulièrement bien à la visite urbaine. Emilien Viart, le gérant de Trolib, explique “elle est légère donc pratique“. On peut faire des stops quand on veut, la plier, l’embarquer et la laisser à ses pieds le temps d’un café par exemple. Elle est aussi devenue avec le temps, un objet de convoitise, avant c’était enfantin, maintenant c’est classe. Signe du succès, des itinéraires trottinettes se retrouvent dans des guides touristiques.

Cependant, comme toujours, il y a un “mais”, et celui-ci se retrouve dans la limite de l’aménagement et les dangers pour les utilisateurs. En effet, les lieux véritablement aménagés pour circuler en trottinette ne sont pas encore très nombreux. Certains professionnels du tourisme, hésitent donc à en faire la promotion. Nous sommes dans une phase où le nombre est devenu assez conséquent pour se confronter à des infrastructures urbaines devenues inadaptées. On retrouve aussi de nombreuses personnes, un peu “naïves” sur les dangers encourues.

Crédit photo : Laurent

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom