Top

Nucléaire : la filière civile soutenue par le gouvernement français

le 21 mai 2015 à 14:26 

Le gouvernement affirme son soutien à la filière nucléaire

Le gouvernement affirme son soutien à la filière nucléaire

Souvent décriée par les écologistes et une partie de la gauche radicale, la filière nucléaire civile reste défendue très fermement par le gouvernement, notamment par l’intermédiaire du Premier Ministre, Manuel Valls. Affirmant une position pragmatique plus que dogmatique, le chef du gouvernement a répondu aux accusations lancées par la droite lors de la séance hebdomadaire des questions au gouvernement sur la situation du groupe Areva.

“Je suis convaincu que la filière nucléaire a un avenir, que c’est une force pour notre pays” a affirmé Manuel Valls dans l’hémicycle répondant ainsi à une question posée par un député de l’opposition. En effet, Areva souffre de difficultés notables du fait d’un contexte international dégradé et des suites encore présentes de la catastrophe nucléaire de Fukushima et a récemment annoncé des restructurations massives, notamment en France.

S’il n’est jamais facile de recourir à de telles extrémités, le gouvernement reconnait la nécessité d’adapter la masse salariale du groupe à la conjoncture économique et aux difficultés internes. Pour Manuel Valls, “une restructuration sociale qu’il faut avoir le courage de mener” est nécessaire pour la stabilité financière du groupe. Le gouvernement souhaite ainsi accompagner le groupe français dans son processus de reconstruction, lui assurant ainsi un soutien de poids dans un contexte international toujours fragile.

Le Premier Ministre a ainsi reconnu que le rôle des pouvoirs publics était “de remettre le groupe sur pied car ces difficultés (…) ne doivent pas faire oublier les compétences uniques” de ses salariés. En effet, mondialement reconnu, le groupe doit faire face à des demandes venant du marché hexagonal d’une part et de l’international d’autre part. La filière nucléaire, en France, demeure un fleuron national majeur, dont l’expertise est très régulièrement demandée. De plus, avec 40 000 personnes travaillant directement dans le secteur, la filière nucléaire reste un employeur massif. D’autant que près de 80% des foyers français demeurent entièrement dépendant de l’énergie nucléaire pour se chauffer ou s’éclairer et que les exportations à l’étranger restent précieuses face à une balance commerciale plus que jamais déficitaire.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom