Top

Complémentaire santé : l’UFC-Que Choisir alerte sur les tarifs de 2019

le 24 décembre 2018 à 9:00 

UFC Que Choisir LinkyAlors, que le président Macron, a fait part aux assureurs et les mutuelles, qu’il attend d’eux une participation active, à l’amélioration du pouvoir d’achat, en réponse à la crise des “gilets jaunes”. L’UFC-Que Choisir dénonce, de son côté dans des prévisions “l’envolée” des tarifs en 2019. Ce n’est évidemment pas la réaction escomptée par tous, et elle ne va pas aider à faire baisser la grogne ambiante.
L’estimation de UFC-Que Choisir, place l’augmentation des tarifs de plusieurs complémentaires santé dans un ordre de 4 % environ. Cette estimation s’est faite sur la base d’un appel à témoignages lancé fin novembre. Dans un communiqué, l’association de consommateurs évoque des “premières tendances alarmantes de l’envolée des cotisations pour 2019″.
Les témoignages et les informations recueillis portent sur l’analyse détaillée de prestations et de tarifs de 15 principaux organismes complémentaires différents. Le rapport stipule que “dans la moitié des cas, les assurés se sont vus notifier une augmentation de prime supérieure à 4 %”, certains subissant même “une inflation qui dépasse les 20 %”.Ce n’est hélas pas une première, et elles font partie d’une tendance qui se fait régulière. Elle a abouti à une hausse globale de 47 % enregistrée sur la dernière décennie. Ce n’est évidemment pas un hasard, si le président et le gouvernement se sont tournés vers les complémentaires santé pour réclamer des gestes significatifs en faveur du pouvoir d’achat des Français.
La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, est même allé plus loin. Elle a accusé certaines complémentaires santé de “sabotage politique” pour avoir tenté de justifier leurs augmentations. Celles-ci ont évoqué les conséquences de la réforme du “reste à charge zéro”, censée entrer en vigueur par étapes entre 2019 et 2021.UFC-Que Choisir, veut maintenir une pression, car elle considère que les premières réactions des complémentaires santé, aux demandes du gouvernement ne sont pas assez franches. Il a en effet été question, que de formulations très vagues et peu rassurantes du style, une modération des hausses de prix.L’UFC-Que Choisir, veut plus que cela, et entend bien participer à une campagne visant à pousser le gouvernement, à moins de timidité et “prendre des mesures fortes pour préserver le pouvoir d’achat des assurés“. Il s’agit par exemple, d’étendre “dès le premier semestre 2019 la résiliation à tout moment et sans frais des contrats après la première année“. Elle souhaite aussi “encadrer par la réglementation la lisibilité des offres pour qu’il soit enfin possible de comparer effectivement les complémentaires santé.

Crédit photo : logo-UFC-Que-Choisir

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 4,00 de 5)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom