Top

Amazon veut vous faire payer avec votre main

le 30 janvier 2020 à 12:37 

Comment payer, faciliter le paiement plus vite, plus facilement et surtout, en se rendant de moins en moins compte, c’est l’obsession de tous les marchands. A leur tête, Amazon et son patron Jeff Bezos, sont en passe de mettre au point une technique imparable. Il faudra peut-être dans un futur proche juste utiliser sa main et la poser sur un scanner. Il reste, que le projet va se heurter à certaines réglementations de protections des données personnelles.

C’est clair, Amazon en partenariat avec Visa et éventuellement Mastercard, travaille sur un projet qui devrait permettre de fluidifier le passage aux caisses. Le géant Américain de la vente, a déposé une demande de brevet pour un système permettant de régler ses achats avec la paume de sa main, sans sortir une carte de crédit. Des terminaux de paiement, spécialement conçus à cet effet sont à l’étude, il s’agit d’un scan de la main qui ne prendrait que 300 millisecondes. Amazon, n’est pas seul dans cette histoire, il entraîne avec lui des commerces comme les fast-foods, qui ont besoin que le passage en caisse soit ultra-rapide. Bien sûr, le paiement avec la main devrait en priorité équiper des boutiques physiques Amazon Go. Il s’agit de supérettes sans caisse, qui devraient dans un premier temps apparaître rapidement aux États-Unis, avant de se répandre dans le monde.

Cependant, tous les problèmes ne sont pas résolus. D’une part, de mauvaises langues font remarquer, que toutes les données collectées, comme le lieu et le moment de l’achat, seraient certainement archivées sur le cloud d’Amazon. Celui-ci, donnerait encore plus de puissance à la firme en terme de recueil de données personnelles qui pourraient être utilisés pour du placement publicitaire toujours plus pressant. De plus, le stockage des données bancaires dans le cloud, peut donner lieu à d’éventuels piratages. Actuellement, pour le paiement par reconnaissance faciale, ou de l’empreinte digitale, les informations de paiement sont uniquement stockées en local, dans le smartphone.

Si l’idée est séduisante, certaines questions pratiques restent en suspend. Par exemple, comment utiliser un compte en banque plutôt qu’un autre. En Europe, Amazon risque aussi de se heurter à la réglementation, sur la protection des données personnelles. Les banques traditionnelles, se montrent déjà frileuses quant à l’utilisation du système GooglePay, au motif que le géant ne donne pas les garanties nécessaires en matière d’exploitation de ces informations capitales.

Ensuite, Amazon va devoir convaincre les banques qui sont persuadées, qu’une collaboration avec le géant de la vente va se retourner contre elles, dans la mesure où l’ambition de l’entreprise est d’éliminer les intermédiaires avec les acheteurs.

Pour finir, il y a tout simplement les lois de certains pays. Dans le cas d’une application en France, l’utilisation d’un système de paiement biométrique demeure soumise à l’autorisation préalable de la Commission nationale informatique et libertés (CNIL). Il s’agit de protéger la liberté et la vie privée des utilisateurs, qui au bout du compte, seront donc priés de fournir encore plus de données personnelles qu’auparavant.

Notons malgré tout, qu’Amazon n’est pas seul dans la course au paiement biométrique. En Corée du Sud, la Financial Services Commission, a autorisé en 2017 une technique d’identification des veines de la paume de la main, baptisée “BioPay”, en association avec Lotte, émetteur coréen de cartes de crédit. Le système est à l’heure actuelle testé, que dans un seul magasin à Séoul.

Crédit photo : Steve Sorensen Networth

 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom