Top

Le musée du selfie s’ouvre à Los Angeles

le 3 avril 2018 à 10:37 

Égocentriques du monde, réjouissez-vous, le musée du selfie est né. Il se trouve dans un haut lieu de l’apparence physique, la ville de Los Angeles. C’est une suite logique pour une pratique d’ampleur mondiale, et qui influe pour beaucoup d’entre nous, le rapport au monde qui nous entoure. De là, que la pratique développe un art, c’est certainement la prochaine étape.

En attendant, le selfie prend du galon. C’est Tommy Honton et Tair Mamedov, qui ont eu l’idée de cette exposition interactive. Ils expliquent leur démarche, “les selfies ont une histoire étonnamment riche, qui remonte à aussi loin que l’humanité créée de l’art“.

Bien sûr, pour cela, ils incluent dans leurs démarches les autoportraits des peintres. Ils n’hésitent pas à affirmer, “Rembrandt a fait des centaines d’autoportraits, Albrecht Dürer cinq, Van Gogh des dizaines. Quelle est la différence ? Évidemment, la technique artistique et l’échelle, c’est une chose, mais en réalité, si les téléphones portables et les appareils photo avaient existé, tout le monde en aurait pris“. Evidemment, comparé un tableau qui a nécessité pour le réaliser, un apprentissage technique de plusieurs années et une photo prise en tenant juste compte de quelques élémentaires plans de cadrage, peut apparaître un raccourci un peu facile. Cela ne fait pas peur à nos créateurs de musée, qui comptent bien rentabiliser leur création.

Donc, allons-y pour les “égoportraits” au milieu d’une statue imitant le célèbre David de Michel-Ange, mais aussi à côté des consignes de sécurité du gouvernement russe diffusées après plusieurs accidents mortels ou encore l’autoportrait pris par un singe avec l’appareil du photographe David Slater sans parler des Angel Wings de l’artiste Colette Miller.

Au détour de la visite, on peut aussi lire des statistiques liées à cette tendance dans le monde. Les femmes sont apparemment plus promptes à se tirer le portrait que les hommes.

Ouvert pour deux mois, le Musée des Selfies pourrait prolonger son existence à Los Angeles si l’occasion se présente, d’après ses fondateurs qui se disent aussi prêts à faire voyager l’exposition à travers les Etats-Unis, voire le monde.

Crédit photo : Gautier Poupeau

 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom