Top

Maroc : plus de 27 000 mères célibataires, un fléau en progression

le 3 mai 2011 à 15:22 

Le Maroc compte 27 199 mères célibataires ayant donné naissance à 45 424 enfants en 2009 tandis que 21% d’entre elles ont entre 3 et 6 enfants.

Selon une enquête menée en 2010 par l’association INSAF et dont la presse a publié hier des extraits, 210 343 femmes ont donné naissance à au moins 340 903 enfants au cours de l’intervalle 2003-2009. Les 15-20 ans arrivaient en tête de liste avec 32% de l’ensemble, suivies de la tranche d’âge 21-25 ans et 26-30 ans avec respectivement 29% et 12%. En général, souligne l’association, 61% de ces femmes ont moins de 26 ans et qu’en 2009 environ 14% de ces mères accouchaient de leur second enfant et 10% de leur troisième.

Durant la même année (2009), les mères célibataires qui accouchaient de leur premier enfant représentaient 65%. L’enquête révèle, par ailleurs, que les régions Marrakech-Tensift-El Haouz et Souss-Massa-Draa occupaient les deux premières positions avec respectivement 3 066 cas et 3 062 cas, tandis que le fléau dans le Grand-Casablanca a vu le nombre se multiplier par quatre. La capitale économique du Maroc a totalisé, de 2003 à 2010, un effectif de 21 135 mères célibataires ayant au moins un enfant soit 10% de cette population. L’association INSAF tente d’analyser les origines du problème en menant des actions de sensibilisation sur l’ampleur du problème et la marginalisation des mères célibataires.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 3,00 de 5)
Loading...

2 Réponses à “Maroc : plus de 27 000 mères célibataires, un fléau en progression”

  1. iconoclaste 3 mai 2011 18:49

    Le vrai fléau, c’est ce jugement de valeur porté sur des personnes marginalisées par leur familles et par une mentalité machiste d’un autre âge. Le vrai fléau, c’est l’absence d’éducation sexuelle, le vrai fléau, c’est l’hypocrisie dominante, le vrai fléau, c’est l’ignorance et l’intolérance. Le vrai fléau, c’est la misère qui a poussé ces jeunes femmes à vendre leurs corps pour subvenir à leurs besoins. Le vrai fléau, c’est les autorités qui ferment les yeux sur des pervers sexuels venant du Moyen Orient pour assouvir leur désir de chaire fraiche. Le vrai fléau, c’est cette schizophrénie de notre soi-disant élite qui se prétend ouverte et tolérante, mais dont les propos révèle une médiocrité affligeante. Bravo à notre élite, quel bel exemple de tolérance. Il est beau ce Maroc qui se dit tolérant.

  2. mécontent du titre 3 mai 2011 16:17

    Bonjour, les mères célibataires ne sont pas un fléau. Commençons par libérer sexuellement les marocains et nous aurons moins de prostituées, moins de violeurs, moins d’enfants dans la rue.

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom