Top

Certains plats proposent des poissons panés, mais sans poisson

le 4 juin 2019 à 18:56 

Il fait la joie des enfants qui l’adore parce qu’il est facile à manger et qu’il a le bon goût de la sauce Ketchup qu’on mange avec, en plus parfois, il a une forme rigolote de personnages. Il fait aussi la joie des mamans car il est facile et rapide à préparer et surtout, on va lui faire un bon accueil lorsqu’il va arriver sur la table. Nous parlons bien sûr du poisson pané qui selon une nouvelle étude, comporte de tout et surtout de moins en moins de poissons.

Si on enlève le réel côté pratique et le bon accueil que lui réserve vos enfants, le poisson pané n’est pas vraiment un bon ami de la famille. L’association de consommateurs CLCV rappelle dans une étude que, les produits à base de poissons panés contiennent trop d’additifs, d’arômes et de sucres ajoutés, au détriment du poisson lui-même.

Pour les besoins de son enquête, La CLCV a analysé 42 produits panés à base de poisson de toutes sortes. Cela va du panés classiques, aux nuggets fish and chips en passant par les panés façon meunière, croquettes et bien d’autres. Tous ces articles proviennent de marques de distributeur et de marques nationales, aussi bien en rayon frais que surgelés. Le résultat et assez consternant.

Un peu plus de la moitié, contiennent des additifs comme des amidons modifiés (maïs, blé, etc.), des régulateurs d’acidité, des conservateurs ou encore des antioxydants. Un produit avec des additifs en contient en moyenne 3,7. Parmi ces additifs, 38 % des produits sont composés de sucres ajoutés (sucre, dextrose, maltodextrine), tandis que 21 % des poissons panés qui font l’objet de l’étude contiennent des arômes.

La CLCV met aussi en avant un étiquetage plus que douteux et particulièrement flou, surtout en matière de provenance du poisson et la méthode de pêche utilisée. Pour deux tiers des produits, on ne connaît pas l’origine géographique du poisson est inconnue et pour près de 90 % des panés, on ne connaît pas la méthode d pêche.

Mais ce n’est pas le plus dramatique, en fait de nombreux produits proposés aux consommateurs contiennent parfois très peu de poissons. Certains échantillons ne recèlent que 35 % de vrai poissons et dans le meilleur des cas, il y a 80 % de poisson. Résultat des courses, le pourcentage de poisson se situe en moyenne à 63,2 % de poisson dans la recette mise en œuvre dans le produit. Le pire, c’est que les produits pour enfants contiennent en moyenne moins de poisson que ceux qui ne sont pas ciblés pour cette catégorie de consommateurs.

Il faut toujours garder une note un peu optimiste pour la fin donc il faut remarquer que la situation s’est améliorée. C’est mieux qu’il y a deux ans, dans une enquête publiée en 2016 sur les plats cuisinés à base de poisson, toujours réalisée par l’association, ce chiffre s’élevait à 56,6 %.

Crédit photo : joe vic kehr

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom