Top

L’uniforme n’a jamais existé dans l’école publique française

le 5 juin 2017 à 11:07 

De manière récurrente, et bien souvent lors d’échéance électorale, on voit poindre en France le débat sur le “retour” de l’uniforme pour les élèves. Beaucoup y voient un symbole du retour de l’autorité et de valeurs classiques comme le goût de l’effort et du respect. D’autres insistent par ces temps troubles, sur une façon d’échapper à tout communautarisme. Cependant, il ne faut pas s’y tromper, en France le port strict de l’uniforme à l’école n’a jamais existé.

Les arguments des adeptes de l’uniforme pour les élèves sont nombreux. La tenue unique, permettrait d’une part de créer du lien, entre les élèves, et d’autre part, un retour à plus de cohésion avec l’effacement des différences sociales au vu des vêtements. A ce sujet, François Bayrou a fait remarquer à juste titrele poids des marques dans les écoles”.

Cependant, si un argument doit être utilisé avec beaucoup de précautions, c’est l’argument historique. En effet, dans les écoles privées, il y a bien eu des uniformes mis en place, néanmoins, il n’en était pas de même pour les établissements publics. On trouve bien, la prédominance de la fameuse blouse, mais celle-ci est toujours resté de l’ordre de la recommandation. Or, dans une période où la machine à laver n’existait pas ou presque pas, les mères de famille préféraient laver la blouse tachée d’encre qu’un pull. Il faut noter d’ailleurs, que les enfants portaient également la blouse à la maison. Ce n’était donc pas une demande de l’école.

A ce sujet, l’historien Claude Lelièvre explique que la disparition de la fameuse blouse est certainement autant liée à l’arrivée du stylo bic dans les trousses des écoliers à partir de 1965 plutôt qu’à mai 68.

Enfin, un peu d’honnêteté, nous ferait prendre conscience, que la majorité d’entre nous, n’a pas connu le moindre uniforme, et l’idée même il y a 30 ans, nous aurait fait bondir. Il y avait à l’époque, de grandes différences vestimentaires, et déjà les discussions et les débats faisaient rage concernant la longueur des jupes et des robes. Nous ne pouvons pas vraiment souhaiter à nos enfants ce que l’on n’aurait pas voulu pour nous. Il ne s’agit pas de faire de l’angélisme et dire que tout va bien, mais la solution ne viendra pas en habillant le passé avec de faux vêtements.

Crédit photo : André CHARLOTTON

 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom