Top

Assurances obsèques : l’autopsie des contrats par 60 millions de consommateurs

le 5 septembre 2019 à 17:58 

Ce n’est pas toujours évident d’aborder le sujet des obsèques, mais il faut bien en parler, car justement certains organismes spécialisés profitent de ce silence de circonstance pour en profiter. C’est pour cela, que l’association 60 millions de consommateurs, a décidé d’enquêter sur différents contrats d’assurance obsèques. Le moins, que l’on puisse dire, c’est que la mort est un produit qui rapporte.

Ce sont 11 contrats que l’association a décidé de vérifier. Sa sentence est sans appel, elle qualifie de “placements ruineux” les contrats d’assurance obsèques, souscrits dans le but d’obtenir un capital pour financer ses funérailles. Le principe est simple, la personne reçoit le capital choisi à la signature du contrat, et cela quel que soit le montant des versements. En effet, il est facile de comprendre, comme le suggèrent 60 millions de consommateurs que “plus on vit longtemps, plus on a de risques de cotiser à fonds perdu”. Ainsi, en moyenne, un souscripteur de 62 ans verse 5 385 euros sur vingt ans pour en récolter à peine plus de 4 000.

Ce n’est pas tout, car logiquement, cette pratique vise à faciliter les démarches et les aléas techniques dans une période difficile au niveau moral. A ce propos, l’association relève dans l’exécution de nombreux contrats obsèques, des “frais de gestion très gonflés” et surtout des délais de versement qui peuvent parfois atteindre un mois. Ce délai est exagérément prolongé par l’exigence d’une liste de justificatifs, particulièrement longue.

Dans ce que le numéro spécial de 60 millions de consommateurs appelle le business de la mort, l’association dénonce aussi des pratiques en cours chez les pompes funèbres. Elle met en garde contre l’opacité de certains devis. Ils intègrent souvent des prestations non-obligatoires, qui sont présentées comme “courantes”. Le but est bien sûr, d’engager les familles à y souscrire.

A ce propos, il faut rappeler qu’en la matière, les désirs de chacun et chaque famille, sont évidemment à prendre en compte. Cependant, si tout est possible ou presque, l’exigence minimum reste minime pour embarrasser le moins de personnes possible. Selon un arrêté de 2010, les prestations obligatoires pour une inhumation sont uniquement un véhicule agréé pour le transport du corps, un cercueil de 22 millimètres d’épaisseur avec une garniture étanche et quatre poignées, ainsi que les opérations nécessaires pour l’enterrement.

Crédit photo : cristina gottardi

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom