Top

Airbnb pris sous le feu des critiques, veut en finir avec les “soirées sauvages”.

le 5 novembre 2019 à 4:18 

Une fusillade, qui a fait cinq morts et plusieurs blessés fait évidemment partie des faits divers auxquels on n’a pas envie d’être associés. C’est pourtant, ce qui arrive aux Etats-Unis à Airbnb. La fusillade, qui a fait 5 morts et plus d’une dizaine de blessés, s’est déroulée dans une maison qui avait été louée sur le site, selon les autorités. Même, si aucune relation de cause à effet n’a été établie, cela a immédiatement eu des conséquences sur la plateforme de location entre particuliers.

C’est Brian Chesky lui-même, le patron de la plateforme qui est intervenu pour annoncer, que ses équipes allaient tout mettre en œuvre pour éviter des drames comme cette fête d’Halloween, qui a viré en tuerie. Il s’agit de mieux encadrer les soirées “non autorisées”. Il semblerait en effet, que cette fête a été fréquentée par plus de 100 personnes.

Comme d’autres sites et plateformes internet, le PDG d’Airbnb veut aussi créer une équipe spécialisée, capable de réagir rapidement et efficacement en cas de problèmes. Elle aura aussi autorité, pour prendre des sanctions immédiates contre les utilisateurs qui ne respecteraient pas les nouvelles règles concernant les soirées. Ces règles, vont bien sûr être plus strictes. Brian Chesky, a fait savoir haut et fort que la plateforme va interdire “les maisons se présentant comme des endroits pour faire la fête (party houses) et allons redoubler d’efforts, pour lutter contre les fêtes non autorisées”. Cela sous-entend, une plus grande vigilance des réservations, pour mieux repérer en amont et signaler comme suspectes les réservations détectées par le système automatique des risques de l’application.

Ensuite, Airbnb va mettre en place une série de mesures dissuasives envers ceux qui enfreignent les règles, allant jusqu’à la suppression des comptes, ce qui paraît être la moindre des choses.

Après ce concert de décisions, il reste à les mettre en pratique. Il va tout de même être difficile de séparer le bon grain de l’ivraie. Par exemple, pour le cas de la fusillade à Orinda, près de San Francisco en Californie, le propriétaire de la maison louée pour la soirée d’Halloween, explique que la réservation était prévue à l’origine pour douze membres d’une famille. C’est du moins, l’affirmation faite par la femme qui a réservé. Il a fallu, que des voisins gênés par les nuisances sonores, appelle la police. Celle-ci, a été appelée plusieurs fois, les policiers étaient en route vers la maison quand la fusillade a éclaté.

Gageons, que les responsabilités et les frais qui en découlent, vont certainement pousser les assurances de chacun à mettre un peu d’ordre dans les mesures à prendre.

Crédit photo : Niall-O-connor

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom