Top

Le Parti populaire européen veut virer Victor Orban et son Parti de la coalition

le 6 mars 2019 à 4:44 

Il y a des périodes plus favorables que d’autres et il est vrai que le pouvoir a ses avantages, mais aussi ses inconvénients, il use et on y perd souvent de la popularité. Après avoir subi de multiples contestations dans son propre pays, le Premier ministre hongrois Viktor Orban n’est plus en odeur de sainteté pour plusieurs Partis de la droite européenne, qui appellent tout simplement à son exclusion.

Evidemment, à trois mois des élections européennes, cela ne renforce pas beaucoup l’image du dirigeant hongrois, qui doit se sentir de plus en plus seul. L’hypothèse de son exclusion du groupe de droite au Parlement européen, qui n’était pas vraiment d’actualité il y a encore quelques semaines, se renforce inexorablement. Derrière ce mouvement interne au Parti populaire européen (PPE), on retrouve une réaction qui fait suite à des déclarations de Viktor Orban.

Le Premier ministre hongrois, est allé trop loin pour de nombreux autres Partis “frères”. En effet, il s’est tout simplement permis d’attaquer de front le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, en accusant Bruxelles de soutenir sciemment l’immigration. Cette accusation est peut-être un bon levier pour redorer son image dans son pays, mais il se trouve que Jean-Claude Juncker est aussi membre du PPE, la formation qui compte rester la plus importante au sein du Parlement européen.

Du coup, les réactions ne se sont pas fait attendre. En premier lieu la Commission qui a publié “la campagne du gouvernement hongrois déforme la vérité et cherche à peindre une sombre photo d’un complot visant à accroître la migration vers l’Europe. La vérité, c’est qu’il n’y a pas de complot. Les affirmations du gouvernement hongrois sont, au pire, carrément incorrectes sur le plan factuel ou, au mieux, très trompeuses“. Elle a accompagné sa déclaration d’un argumentaire en réponse aux accusations proférées par le gouvernement hongrois.

Il s’en est suivi des réactions plus personnelles. D’autres membres du PPE, qui ne souhaitent pas que Viktor Orban se serve de l’Europe comme d’un repoussoir facile pour faire remonter sa propre popularité défaillante dans son pays. “J’attends de lui qu’il s’excuse et cesse cette action“, a expliqué Manfred Weber, membre de la CSU, le Parti frère bavarois de la CDU de la chancelière Angela Merkel.

Pour l’heure, ce sont 12 Partis de droite membres du Parti Populaire européen (PPE), le premier groupe politique du Parlement européen, qui ont officiellement demandé “l’exclusion ou la suspension” du Premier ministre hongrois et de son Parti le Fidesz (Union civique hongroise). La décision pourrait être prise le “20 mars lors de l’Assemblée politique” a précisé le président du PPE Joseph Daul.

Crédit photo : union-europeenne-brevet-unique-invention-propriete-intellectuelle

 

 

L

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom