Top

La Hongrie se retire de l’Eurovision, jugé trop pro-gay

le 6 décembre 2019 à 4:21 

On pourrait qualifier le gouvernement actuel de Hongrie de réactionnaire. De nombreuses décisions et prises de position confirment jour après jour une attitude de défiance envers les émigrés, et même certaines minorités. Pour le “Guardian”, c’est cette défiance qui expliquerait la volonté de la Hongrie de se retirer du concours de l’Eurovision, jugé trop ouvertement pro gay.

Concrètement, aucune raison officielle n’a encore été donnée pour expliquer le retrait du pays de la compétition internationale qui devrait se dérouler en 2020 aux Pays-Bas. Evidemment, faute d’explications claires et nettes, les rumeurs vont bon train. Une source aurait donc confié au journal anglais, que le climat d’homophobie au sein du groupe télévisuel MTVA, la télévision publique hongroise serait la raison de cette décision.

Du coup, la MTVA, diffuseur officiel du concours dans le pays, s’est fendue d’une explication assez sobre, elle assure qu’elle préfère concentrer son énergie à la promotion des artistes de la scène pop hongroise, plutôt que de participer à l’Eurovision. Cette explication, a le mérite de bien faire comprendre à tous, que le nationalisme est à l’ordre du jour, même dans le domaine de la chanson.

Cette mise au pas ne s’arrêterait pas là, et nombreux sont ceux, qui pensent que les autorités hongroises, soucieuses de rigorisme des mœurs, n’approuvent pas l’association entre l’Eurovision et la culture LGBTQ. L’homophobie serait bien présente dans les arcanes du pouvoir et dans les couloirs de la chaîne de télé. Un commentateur télé et éditorialiste d’un magazine pro-gouvernement, s’est ouvertement réjoui de ne plus voir la Hongrie participer à ce qu’il appelle une “flottille homosexuelle”.

Cette décision intervient au milieu d’un climat homophobe qui grandit en ce moment en Hongrie. Le Premier ministre Viktor Orban, a en effet lancé une politique de “la famille d’abord”, et pour lui le mariage s’entend “entre un homme et une femme. De son côté, le président du Parlement hongrois, a comparé les personnes homosexuelles voulant un enfant à des pédophiles. Cet été, un député du Parti de Viktor Orban avait largement critiqué une pub de Coca-Cola mettant en scène un couple homosexuel.

En se retirant du concours, la Hongrie rejoint la Turquie qui ne participe déjà plus à l’Eurovision depuis 2012. Un boycott réitéré en 2018, par Ibrahim Eren, président de la télévision publique turque TRT. La Turquie estime que le concours avait “dévié de ses valeurs” avec notamment la victoire en 2012 du chanteur et drag-queen Conchita Wurst.

Crédit photo : dalregobeyond

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom