Top

Jordan Bardella sera la tête de liste du Parti RN aux Européennes.

le 8 janvier 2019 à 18:52 

C’est donc officiel, Louis Aliot vice-président du Rassemblement national vient de confirmer, que Jordan Bardella sera la tête de liste du Parti aux Européennes. Ce n’était pas évident pour le Rassemblement National, de trouver une tête de liste représentative pour les élections européennes. En effet, les leaders classiques dont Marine Le Pen, ne veulent pas trop se mettre en avant pour une élection à des instances qu’ils combattent à longueur de temps.

La bonne occasion pour lancer et faire connaître de nouvelles têtes aux électeurs. Jordan Bardella est un conseiller régional de 23 ans, il va donc mener la liste RN, donnée gagnante de l’élection par les sondages.

Ne nous y trompons pas, c’est un pur produit du Parti Lepeniste, de la génération Marine Le Pen. Jordan Bardella est né à Drancy, en Seine-Saint-Denis, en 1995. Cerise sur le gâteau pour l’image du Parti, sa famille maternelle a quitté la région industrielle de Turin, en Italie, dans les années 1960, c’est en quelque sorte, un enfant de l’immigration. Malgré son jeune âge, cela fait sept ans qu’il milite pour le mouvement. Il dit avoir pris sa carte au Front national en seconde, à l’âge de 16 ans.

On le sait, au FN, tout peut aller très vite et à 19 ans, il est nommé secrétaire départemental en Seine-Saint-Denis. Il sera ensuite chargé du collectif Génération banlieue, avant d’être élu conseiller régional d’Ile-de-France en 2015. En 2017, il est éliminé au premier tour des législatives en Seine-Saint-Denis.

Il est longtemps resté dans le sillage de Florian Philippot, mais il reste “à la maison” lorsque l’ancien numéro 2 quitte le Parti pour fonder Les Patriotes. Une sage décision qui va lui permettre de continuer son ascension dans le Parti. En septembre 2017, il est promu porte-parole du Rassemblement national, aux côtés du député Sébastien Chenu et du maire de Beaucaire Julien Sanchez. En mars 2018, il devient le directeur national du Front national de la jeunesse, devenu Génération nation.

Jeune, issu de l’immigration, une progression fulgurante, cette candidature a tout pour séduire d’éventuels futurs membres qui voudraient profiter de possibles futurs succès du Rassemblement national. Si sa jeunesse et sa faible expérience politique peuvent sembler être, à juste titre des handicaps, elles peuvent aussi révéler des avantages certains.

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

Tout d’abord, “tous les autres candidats potentiels ont soit des casseroles, des affaires judiciaires en cours, à venir, soit des énormes dérapages à leur actif “, lâche un ancien militant qui l’a connu au FNJ, pas lui. Dans le Parti, on relève aussi que “l’avantage de Jordan, c’est que sa candidature ne fait d’ombre à personne. La star, ça sera la liste, pas la tête de liste. Marine pourra faire campagne au niveau où elle veut la faire“, poursuit cette source. Si les résultats sont conformes aux attentes, on verra beaucoup plus les têtes de gondole du Parti, si la déception l’emporte, on le laissera plus en avant.

En cela, le Parti de Marine Le Pen ne fait rien de bien original. A l’autre bout de l’échiquier politique, un autre Parti très critique vis-à-vis de l’Europe comme Les Insoumis, fait la même démarche. Ils ont aussi choisi une jeune, Manon Aubry, 29 ans.

En attendant, pas de surprises, ni de grandes nouveautés, notre jeune tête de liste va par contre dérouler de vieilles rengaines du Parti, à savoir la lutte contre l’immigration, la mondialisation sauvage, le retour des “valeurs”, et même la lutte contre l’Europe.

Crédit photo : frederic-koberl

 

 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom