Top

Israël : Netanyahou veut annexer la vallée du Jourdain

le 12 septembre 2019 à 17:45 

La vallée du Jourdain, c’est une bande de terre fertile qui se positionne au sud du Lac de Tibériade au nord de la mer Morte. Elle est déjà occupée par de nombreuses colonies juives. Benjamin Netanyahou, parle tout simplement d’annexion. Grand seigneur, il précise que l’annexion ne comprendrait pas les villes palestiniennes, comme par exemple Jéricho. Un exemple d’ailleurs intéressant, car celle-ci se retrouverait de fait, encerclée.
Outre le fait que cela fait un excellent thème de campagne pour les extrémistes, M. Netanyahou, précise que le plan de paix que l’administration de son très bon ami Trump, devrait prochainement dévoiler offrait une opportunité “historique et unique” pour cette annexion.
A dire franchement, au niveau des promesses électorales, nous sommes un peu dans la redite, car ce n’est pas la première fois que M. Netanyahou annonce une annexion. Ce type de déclaration, a déjà été faite en avril dernier. Il avait promis l’annexion de colonies juives construites de Cisjordanie, en se gardant bien de fournir d’échéancier ni de plan concret d’annexion.
Cependant, cette fois cela se précise un peu, il s’est engagé à passer à l’action “immédiatement” après les élections. Pour cela, bien sûr il lui faut l’appui de son Parti le Likoud, pour diriger le gouvernement.
Il faut tout de même faire quelques remarques. Tout d’abord, le choix du territoire est hautement symbolique, mais dans les faits cette vallée fait partie de la zone “C” de la Cisjordanie occupée. Or, une zone “C”, est déjà principalement administrée par Israël. Elle est surtout hautement stratégique, car frontalière et au cœur d’une industrie agricole. L’annexion pérenniserait toutefois une situation jugée pour l’instant temporaire par les Palestiniens, en attendant la création d’un Etat de Palestine.
Par contre Netanyahou, sait qu’avec ce genre d’annonce, il compromet des perspectives de paix. Processus qu’une partie de son électorat ne veut pas. De plus, dans le cadre d’une perspective de paix, il est clair qu’il serait difficilement choisi comme homme de la situation.
Du coup, ce qui devait arriver, arriva, le président palestinien Mahmoud Abbas, a prévenu que l’annexion invaliderait tous les accords conclus entre Israéliens et Palestiniens, et même l’ONU a condamné ses propos.
Ahh le plaisir de souffler sur les braises et voir des régions s’embraser, juste pour garder le pouvoir.
Crédit photo : palestine libre1

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom