Top

Michel Polnareff : son état de santé en question

le 12 décembre 2016 à 14:04 

Après des problèmes de santé plus ou moins graves, il semble bien que Michel Polnareff va devoir affronter des problèmes financiers. Le Journal du Dimanche affirme, d’après de nombreuses sources que Michel Polnareff était présent à une soirée bien arrosée le jour de l’annonce de l’annulation des dernières dates de sa tournée. Son producteur n’est évidemment pas vraiment content.
Ce sont deux visions pour le moins contradictoires, qui s’affrontent. D’un côté, l’entourage du chanteur, qui se range derrière le pronostic du Dr Philippe Siou, de l’hôpital américain de Neuilly. Celui-ci, a décidé de le placer en observation pour le week-end. C’est ce médecin, ayant soigné de nombreuses personnalités du spectacle, qui évoque lors d’une conférence de presse “une embolie pulmonaire bilatérale qui engage son pronostic vital”. Il écarte du coup les soupçons d’ébriété, “Michel Polnareff était en malaise”, assure-t-il. Cela permet à Fabien Lecoeuvre, l’attaché de presse du chanteur depuis douze ans de contre-attaquer en évoquant, “personne ne comprend ce déni de situation de Gilbert Coullier. Depuis le début, il n’accepte pas l’embolie pulmonaire de Polnareff constatée et certifiée par les médecins. N’aurait-il pas payé la police d’assurance ?
Du côté du producteur, on reste soupçonneux, et après quelques vérifications, les avocats ont été saisis. La soirée du concert annulé de la salle Pleyel, des tractations houleuses ont eu lieu entre la production du spectacle et le chanteur, c’est pour cela que les producteurs ont dépêché sur place un huissier de justice qui a dressé un constat. Il constate, et reconnaît l’homme, comme étant M. Michel Polnareff, qui s’est en effet installé, au bar du Peninsula pour commander quelques verres.
Une heure plus tard, le chanteur appelle SOS Médecins. Un généraliste lui signe une ordonnance (un antibiotique préconisé contre les angines virales et de l’ultra-levure pour éviter les ballonnements), mais aucun arrêt de travail. Samedi 3 décembre au matin, Polnareff indique à sa maison de disques qu’il est prêt à partir dans l’après-midi pour Nantes, où l’attend l’ultime concert de sa tournée. En début d’après-midi, le chanteur revient sur son accord. L’artiste est admis à l’Hôpital américain pour “insuffisance respiratoire”.
Tout est en place pour une bonne polémique à 500 000 euros. Une belle bataille médiatique nourrie de rumeurs et d’annonces contradictoires qui voit le chanteur tour à tour avoir un rétablissement spectaculaire, puis un “combat difficile” contre la maladie. Le 5 décembre, le Dr Siou dit le chanteur “totalement sorti d’affaires”, deux jours plus tard le chargé de presse de Polnareff, décrit encore un homme “sous oxygène”.
Renaud embrasse les flics, Polnareff ne veut plus chanter, pour certain, il ne fait pas bon vieillir et parfois, il faudrait savoir dire “non, non, non, non, non, non !

Crédit photo :  arthur_vh

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom