Top

Libye : les insurgés accusés de commettre des violations

le 13 juillet 2011 à 12:25 

Les insurgés Libyens se sont rendus responsables d’incendies, de pillages et d’abus sur des civils lors de leur offensive sur Tripoli, à partir du Djebel Nafusa (ouest), a accusé aujourd’hui Human Right Watch, (HRW).

L’organisation de défense des droits de l’homme « a été témoin de certains de ces actes, a interrogé des témoins pour d’autres et a parlé avec un commandant rebelle de ces abus », a-t-elle déclaré. HRW indique que ces violences ont eu lieu en juin et juillet et jusqu’à la semaine dernière, alors que les insurgés engageaient leur offensive à partir du Djebel Nafusa, une région montagneuse au sud de Tripoli.

« Dans quatre villages capturés par les rebelles dans les monts Nafusa ces derniers mois, les combattants et leurs sympathisants ont saccagé des biens, brûlé certaines habitations, pillé des hôpitaux, des maisons et des commerces, et frappé certaines personnes soupçonnées de soutenir les forces gouvernementales », écrit HRW.

« Les chefs rebelles ont le devoir de protéger les civils et leurs biens, particulièrement les hôpitaux, et de sanctionner quiconque se livre au pillage ou à d’autres abus », déclare encore HRW. Un commandant insurgé de la région, que l’organisation identifie comme le colonel El-Mokhtar Firnana, a admis que des abus avaient été commis et que certains combattants ou sympathisants avaient été punis.

Après plusieurs semaines d’enlisement du conflit, les insurgés ont déclenché la semaine dernière, à partir des montagnes du Djebel Nafusa, une offensive dans l’ouest de la Libye visant deux verrous stratégiques pour prendre Tripoli en tenaille au sud et à l’ouest.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom