Top

Une question sur Gaza fait scandale à l’université de médecine

le 15 juin 2012 à 9:25 

Un professeur d’université de l’université Paris-Diderot, de la faculté de médcine, a posé, lors d’un examen, un question scandaleuse et s’est, par là, attiré les foudres du monde universitaire.

Le cours du docteur Christophe Oberlin est un cours optionnel de « médecine humanitaire ». Donc en soi, une question sur la guerre pourrait rentrer dans le cadre du cours. Mais pas celle qu’il a posée à ses étudiants.

Ces derniers, lors d’un examen, devaient répondre à ceci :

« Comment qualifier au cours de la guerre entre Israël et Gaza la mort par bombardement classique de 22 membres d’une même famille? S’agit-il d’un crime de guerre, d’un crime contre l’humanité, d’un génocide? »

Le rapport avec la médecine semble difficile à déceler et l’intitulé de la question est plutôt d’ordre politique. Surtout quand on pense que le dr Oberlin a déjà été tête de liste aux élections européennes dans le même parti que Dieudonné, dont l’antisémitisme est connu.

Ce représentant d’EuroPalestine a donc choqué ses élèves avec cette question, mais ceux-ci ne se sont pas privés de prévenir le rectorat et le président de l’université, Vincent Berger.

Ce dernier a réagit lors d’un communiqué, hier : « Cette question comporte un caractère polémique regrettable qui contrevient à l’esprit de neutralité et de laïcité de l’enseignement supérieur ».

Une enquête va être instruite car la question est loin du cadre purement académique et surtout de la discipline enseignée par le docteur Oberlin.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

3 Réponses à “Une question sur Gaza fait scandale à l’université de médecine”

  1. Eleve 19 juin 2012 21:53

    Bonsoir, je suis l’une des élèves du Pr.Oberlin!
    Je trouve scandaleux qu’il soit attaquée de cette manière car comme il l’a si bien dit, si le sujet aurait porter sur le Soudan ,la Libye ou autre il n’y aurai eu aucune réaction.
    Ce n’est pas de cette façon que les étudiants devraient pensées!
    Monsieur Oberlin est un très bon professeur , très neutre lors de ses cours et il ne mérite en aucun cas une sanction.

  2. Etudiant 16 juin 2012 23:03

    Je suis un étudiant qui a passé cet examen, et cela ne m’a absolument pas choqué dans le sens où il s’agissait d’un exemple tiré d’un cours précis sur le droit humanitaire au même titre que plusieurs autres. En aucune façon il était question de traité du conflit Israëlo-palestinien, mais seulement d’un “fait de guerre”. Par ailleurs la question posée à cette examen n’était absolument pas celle rédigée dans l’article mais la suivante :

    “Vous êtes à l’hôpital de Rafah situé dans la bande de Gaza lors de la guerre de l’hiver 2008-2009. Des ambulances vous amènent 22 corps portant tous le nom d’Al-Daya. Les ambulanciers et les membres survivants de la famille vous déclarent qu’il s’agissait d’un bombardement classique. La mort de chacun d’entre eux a été constatée.

    Quelle est la ou quelles sont les qualifications des crimes perpétrés (crime de guerre, crime contre l’humanité, crime de génocide) ? Argumentez votre position en vous basant sur les définitions des différents crimes.”
    (j’en veux pour preuve la photo du sujet mis en ligne sur le site du CRIF http://crif.org/sites/default/fichiers/images/documents/question%20.pdf)
    Lesdites définitions ayants été vues en cours bien évidemment.
    On voit bien par cet article tous le professionnalisme du journaliste qui s’est chargé de la rédaction de celui, et qui a bien entendu évité de prendre certains raccourcis pour ne pas donner plus d’ampleur à une banale histoire qui ne le mérite guère !

  3. kolmac 15 juin 2012 10:12

    une question qui va dans le sens de l’humanitaire,qui decrit parfaitement l’action d’Israel contre les palestiniens et toutes les lois internationales

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom