Top

Cesare Battisti l’ex-activiste meurtrier, a été extradé et emprisonné en Italie

le 16 janvier 2019 à 7:29 

Ironie du destin, c’est au moment où l’Italie a clairement basculé très à droite, que Cesare Battisti l’ex-activiste, très à gauche revient en Italie. Il est arrivé sous haute escorte policière à Rome. Il purgera sa peine de réclusion à perpétuité, ont déjà annoncé les autorités italiennes.

Le retour de ce personnage, nous replonge dans une Italie en proie à une grande agitation, appelée communément les “années de plomb”. Il est alors membre du groupe des Prolétaires armés pour le communisme (PAC). Cesare Battisti, a été condamné à une peine de réclusion à perpétuité, pour sa participation à quatre meurtres. Entre 1978 et 1979, il a assassiné un maréchal de 54 ans, un charcutier, un joaillier et un policier de 24 ans.

Il est resté en cavale depuis son évasion le 4 octobre de la prison de Frosinone. A partir de là, il passe en France et gagne ensuite le Mexique. Malgré qu’il soit condamné par contumace à la réclusion à perpétuité pour quatre homicides et complicité de meurtre, il a passé près de 15 ans en France. Le président de l’époque François Mitterrand ayant promis de ne pas extrader les anciens militants ayant renoncé à la lutte armée. Par la suite, il a vécu depuis au Brésil à partir de 2004. Ayant refait sa vie et ayant même eu un enfant, il comptait sur cet enfant mineur pour le protéger légalement d’une extradition du Brésil.

Le Brésil a passé outre cette situation familiale, et a accepté son extradition, il a été rattrapé en Bolivie où il essayait de s’échapper. “Maintenant, les victimes peuvent reposer en paix”, a déclaré Alberto Torregiani, fils du joaillier assassiné sous ses yeux, quand il avait 15 ans, et devenu lui-même tétraplégique après avoir été blessé lors du drame.

Dans son pays, la tendance a donc largement changé et l’arrestation de M. Battisti, a été unanimement saluée en Italie même à gauche. On reproche en particulier à Battisti, un manque d’empathie envers ses victimes et une absence totale de remords.

Le gouvernement italien ne semble pas vouloir s’arrêter là. Pour M. Salvini le ministre italien, d’autres personnes vivent, en toute impunité en Europe, dans le monde et certaines en France.

On peut faire confiance à un gouvernement d’extrême droite pour faire le nécessaire pour attraper de vieilles brebis galeuses d’extrême gauche et extrêmement d’un autre temps.

Crédit photo : tristan-taussac

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom