Top

La fonte des glaces s’accélère aussi dans l’Antarctique

le 16 juin 2018 à 6:09 

Les sceptiques du réchauffement climatique, ont beau nous expliquer que ce n’est pas si simple, les faits sont là. l’Antarctique continue de fondre, et d’ailleurs la fonte s’accélère. Il a perdu 3 000 milliards de tonnes de glace depuis 1992. De 76 milliards de tonnes de glace perdue annuellement avant 2012, nous sommes passé à 219 milliards de tonnes par an. C’est ce que révèle une étude menée par 84 scientifiques et parue dans Nature. 

Non seulement, nous assistons à la fin d’un continent, l’Antarctique et des conséquences biologiques et environnementales qui vont avec, mais cela représente une menace pour des centaines de millions de personnes vivant dans des zones basses côtières, soulignent les auteurs de l’étude. “La force de cette recherche est d’avoir rassemblé des résultats et méthodologies de différentes équipes à travers le monde“, souligne Twila Moon, scientifique du National Snow and Ice Data Center (NSIDC) dans le Colorado.

Eric Rignot, principal coauteur de l’étude et chercheur au Jet Propulsion Laboratory de la Nasa, explique “nous avons maintenant une image sans équivoque de ce qui se passe en Antarctique, nous considérons ces résultats comme une sonnette d’alarme supplémentaire pour agir, afin de ralentir le réchauffement de notre planète”.

Au contraire de l’Arctique, jusqu’ici un doute subsistait concernant l’Antarctique. Avait-il gagné en masse grâce aux chutes de neige ou en avait perdu à cause de la fonte des glaces ou la séparation d’icebergs ?

Ces constatations sont importantes, car si plus de 90 % des glaces se trouvent dans l’Antarctique Est, qui est resté relativement stable malgré le réchauffement climatique, l’Antarctique Ouest, en revanche, y est beaucoup plus sensible, en particulier la péninsule Antarctique où plus de 6 500 kilomètres carré de glace sont déjà tombés dans la mer.

L’Antarctique pourrait devenir la principale cause de la hausse du niveau des océans. Elle devancerait la dilatation thermique, car l’eau prend plus de place quand elle se réchauffe, et devancerait aussi la fonte de la banquise au Groenland et des glaciers à travers le monde. En effet, l’inlandsis, l’île continent, entourée par l’océan Austral représente à elle seule 90 % des glaces terrestres, et recèle la plus grande réserve d’eau douce de la planète. Si toute cette masse de glace fondait, cela ferait grimper le niveau des océans de presque 60 mètres.

Tout ceci ne sont, hélas que des arguments qui continuent à plaider pour la prise de mesures afin de lutter contre le réchauffement climatique, mais on sait bien qu’il n’y a de pire aveugle, que celui qui ne veut pas voir.

Crédit photo : Fire On

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom