Top

Iran : le Boeing abattu entraîne une vague de boycotts et de démissions en chaîne

le 17 janvier 2020 à 4:46 

Le crash du Boeing ukrainien, a suscité bien sûr, une réaction internationale. Face à cela, le régime iranien a tenté de faire face, tout d’abord en niant une tragique erreur de leur part. Cependant, même si finalement les autorités, ont reconnu toutes leurs responsabilités dans cette terrible affaire, en Iran les réactions fusent. L’indignation et la colère font rage, à la fois dans la rue, mais aussi dans les rouages de l’Etat. On assiste à une vague de boycotts et de démissions dans le milieu artistique et médiatique iranien.

Il s’agit pour ces personnalités de dénoncer le “mensonge” des autorités iraniennes, qui ont dans un premier temps nié être à l’origine du drame. Depuis, sous les évidences mises en lumière par la communauté internationale, elles ont fait volte-face. Cependant, pour de très nombreux Iraniens, c’était trop tard et surtout ça commence à faire trop.

Sur Instagram, la très populaire présentatrice de l’IRIB, Gelareh Jabbari, a écrit “il a été très difficile pour moi de croire que notre propre peuple avait été tué. Pardonnez-moi de l’avoir su si tard. Et pardonnez-moi pour ces treize années de mensonge à la télévision”. Elle a présenté sa démission, et ce n’est pas un cas unique, car deux autres collègues des chaînes étatiques ont fait la même chose.

Dans le sillage, on retrouve la championne de taekwondo médaillée de bronze aux derniers JO, Kimiya Alizadeh. Elle a annoncé avoir quitté le pays. Elle dénonce l’hypocrisie et la corruption de l’État iranien depuis un lieu tenu savamment secret. Elle confirme, être forcée à “mentir” et à “répéter un discours politique“, qui lui a été “dicté”.

Artistes, médias, ne veulent plus cautionner les mensonges du régime

C’est le début d’une longue liste, qui s’allonge au fur et à mesure, on y retrouve des cinéastes, des comédiens, des metteurs en scène, des musiciens… Parmi eux, plus d’une quarantaine d’artistes iraniens ont décidé de boycotter un important événement culturel, le festival de Fajr, l’équivalent des Oscars et des Molière en Iran. Les membres du jury de ce festival, ont quant à eux décliné l’invitation prétextant des tournages en cours. La chorale de Téhéran, a également annoncé qu’elle ne participera pas à la section musicale du festival. La raison est évidente, elle a perdu l’un de ses membres dans le crash de l’avion ukrainien. Le boycott de cet événement est particulièrement symbolique, car le festival célèbre les arts de la République islamique iranienne, et marque aussi l’anniversaire de la Révolution de 1979.

Certains, sont loin d’être des anonymes et les réactions viennent de personnes très populaires dans le pays, comme la comédienne Pegah Ahangarani. Sur les réseaux sociaux, l’actrice Taraneh Alidoosti, reçue à Cannes en 2016 pour son rôle dans “Le Client” d’Asghar Farhadi, a été clair, “nous ne sommes pas citoyens, nous ne l’avons jamais été. Nous sommes prisonniers, des millions de prisonniers“.

De nombreuses arrestations en cours

Ce crash et sa gestion par les autorités, sont une goutte de plus, qui va peser dans une situation déjà très tendue de contestations. Le pouvoir essaye de museler et de faire taire les voix discordantes. Plusieurs protestations, ont d’ailleurs été violemment réprimées depuis quatre jours. Des vidéos montrent une répression sanglante de manifestations. Trois artistes, dont la cinéaste Bani Etemad, dont les films sont distribués en France, ont d’ailleurs été arrêtés lundi pendant quelques heures pour avoir appelé à participer à une “veillée nationale” en hommage aux passagers du vol ukrainien.

Pendant ce temps-là, les autorités iraniennes, réfutent toute volonté de dissimulation du crash survenu dimanche. Le président Hassan Rohani a promis mardi, que justice serait faite, et plusieurs suspects ont d’ores et déjà été arrêtés.

Crédit photo : B.Ardabili

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom