Top

Entre Donald Trump et CNN, la guerre fait rage

le 17 août 2018 à 9:25 

Entre Donald Trump et CNN, cela vire à la haine. D’un côté, avec des journalistes privés d’accès de questions ou d’interviews, et les attaques frontales du président, l’administration Trump manifeste de plus en plus sa virulence contre la chaîne d’information CNN. De l’autre, la chaîne se montre elle, de plus en plus virulente dans sa couverture et agressive dans le ton de nombreuses vedettes de la chaîne.

Dix-huit mois après son investiture, le 45e président, n’a encore accordé aucune interview à CNN, alors qu’il en a donné, par ailleurs, des dizaines à la télévision. Un traitement vraiment particulier, même si les médias généralistes dans leur ensemble, qu’il appelle régulièrement “Fake News Media” (les médias des fausses informations), sont attaqués sans relâche par le président.

Pourtant, CNN n’apparaît pas à première vue comme la chaîne la plus « à gauche », si on la compare par exemple à MSNBC, qui bizarrement subit moins d’attaques de la part de la maison blanche.

La raison justement, c’est que CNN s’adresse à une frange de gens qui peuvent basculer. Une sorte de milieu qu’il faut convaincre ou continuer à intéresser. Selon Robert Thompson, professeur de télévision et médias à l’université de Syracuse, l’image de CNN, qui se situe encore “au milieu”, et sa propension à évoquer des sujets problématiques pour Donald Trump “le rendent complètement fou”. Donald Trump pourrait taper plus souvent sur CNN que sur les autres, car il voit en elle l’un des seuls canaux d’information à pouvoir encore espérer influencer des électeurs indécis.

CNN pour sa part, paye le prix fort en termes d’audience ce positionnement « médian ». Edward Burmila, professeur de sciences politiques à l’université de Bradley, explique “les gens de gauche pensent que CNN est fade et inoffensive, et les conservateurs la voient comme de la propagande communiste“. La chaîne est donc régulièrement devancée par Fox News à droite, MSNBC à gauche, les deux autres chaînes d’information, qui ont ouvertement choisi leur camp.

La tentation est grande donc pour CNN de durcir le ton et les présentateurs vedette de la chaîne s’autorisent de plus en plus de commentaires très durs et polémiques. Ainsi, Don Lemon, une des stars de la chaîne, a qualifié M. Trump de “raciste”. Anderson Cooper, a récemment estimé que la rencontre de Donald Trump avec Vladimir Poutine et la communication qui l’a suivi étaient “la prestation la plus honteuse pour un président américain sur la scène mondiale”.

“Je pense que ces commentaires de la part de journalistes, que je différencie des intervenants extérieurs, sont une erreur”, estime cependant Paul Janensch, professeur de journalisme à l’université de Quinnipiac.

Crédit photo : Алексей М

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom