Top

Les Patriotes, un Parti qui ne décolle pas

le 17 août 2018 à 9:37 

Cela va faire presque un an, que Florian Philippot a officialisé sa rupture avec Marine Le Pen et claqué la porte du FN de l’époque. Plutôt, que de rejoindre une autre formation, il crée son propre mouvement, Les Patriotes. Cette initiative prend tous les aspects d’un véritable fiasco, que ce soit au plan politique, et même maintenant sur le plan judiciaire.

Sophie Montel, qui était pourtant un des rares soutiens de Florian Philippot, et qui l’a suivi lorsque celui-ci a quitté le FN, a annoncé vouloir attaquer en justice le président du mouvement. Elle affirme avoir découvert une délégation de pouvoir au profit du seul Florian Philippot. Or, Sophie Montel affirme n’avoir “jamais signé ce document”.

On ne sait pas encore précisément les dessous exacts de l’histoire, mais elle est révélatrice d’un vrai malaise chez Les Patriotes avec une situation paradoxale. A titre individuel, Florian Philippot est médiatiquement présent, il est souvent l’invité des matinales et dispose un compte Twitter enviable de plus de 179 000 abonnés.

Politiquement, il se situe assez clairement entre le Rassemblement national de Marine Le Pen et Debout la France de Nicolas Dupont-Aignan. Son credo est simple, il défend une sortie de la France de la zone euro et de l’Union européenne et partage une image sociale et un étatisme marqué sur fond de préférence nationale.

Cependant, un positionnement et un compte Twitter, cela ne suffit pas. L’isolement dans lequel la formation est engluée pèse. L’échec électoral cuisant de Sophie Montel lors d’une élection législative partielle dans le Territoire de Belfort, a très vite refroidi ses partisans. C’était un département dans lequel Les Patriotes étaient pourtant censés être bien implantés.

Les Patriotes, association devenue Parti politique en septembre 2017, survit comme il peut, malgré les 7 000 adhérents revendiqués.

Maxime Thiébaut, cofondateur du Parti, explique « si on arrive à faire réélire Florian Philippot, le pari sera en partie gagné. Si ce n’est pas le cas, soyons francs, ce sera très compliqué“.

Un récent sondage Ifop pour Valeurs actuelles, place le mouvement de Florian Philippot à 1 % d’intentions de vote. Loin des 5 % pour obtenir ne serait-ce qu’un siège au Parlement européen.

Crédit photo : Front national

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom