Top

Donald Trump : des “tweets” rageurs contre James Comey, l’ex-patron du FBI

le 19 janvier 2019 à 5:52 

La guerre médiatique continue à faire rage entre le président américain et l’ancien directeur du FBI James Comey. Le premier, a employé des termes terribles comme “menteur, ordure, et flic véreux” à propos du deuxième. Ses réactions font suite aux nouvelles révélations parues dans le New-York Times de la part de James Comey, concernant l’ouverture d’une enquête, pour déterminer si le président travaillait pour le compte de la Russie. Le second a affiché une belle sérénité en citant, pour répondre les mots d’un illustre prédécesseur à Donald Trump.

Le moins, que l’on puisse dire, c’est que le New-York Times, ne lâche pas l’affaire et que l’ancien directeur du FBI James Comey, n’entend pas se laisser faire et être accusé sans réagir. Il n’a certainement pas digéré son limogeage sans ménagement, qui, il faut bien l’avouer avait surpris bien du monde, y compris lui. Selon le quotidien new-yorkais, l’enquête de la police fédérale américaine, a pris un deuxième souffle et de l’ampleur, car elle poursuit celle ouverte par le procureur spécial Robert Mueller. Il s’agit toujours de mettre à jour la collusion entre Moscou et l’équipe de campagne du candidat républicain à l’élection présidentielle de 2016. C’est donc maintenant sur deux volets, que l’enquête progresse, celui du contre-espionnage et celui du criminel.

Donald Trump dans tous ses états

A partir de là, c’est une vraie bagarre de communiqués comme le président américain, a maintenant l’habitude de mener face à ses détracteurs. Dès le matin, le président des Etats-Unis, a tweetéen feignant d’abord la surprise, wow, je viens d’apprendre dans le défaillant New-York Times, que les anciens dirigeants corrompus du FBI, presque tous limogés ou forcés à quitter l’agence pour de très mauvaises raisons, ont ouvert une enquête sur moi, sans aucune raison ni preuve” puis il a continué de manière plus directe “j’ai viré ce menteur de James Comey, une vraie ordure ! “.

Il faut dire, que les relations entre James Comey, ancien procureur à New-York et ancien ministre adjoint à la Justice de George W.Bush, et Donald Trump, n’ont jamais été très chaleureuses. Dans ses mémoires, il a tout de même traité le Président de “menteur invétéré” au comportement “mafieux”. De plus, n’oublions pas que James Comey, a toujours clamé haut et fort, que le FBI devait rester une agence indépendante, et à ce titre, il a toujours refusé de mettre fin aux premières investigations sur une éventuelle collusion avec la Russie.

Chaque camp aiguise ses déclarations et fait feu de tout tweet. Dans le sillage du président, la porte-parole de la Maison-Blanche Sarah Sanders et le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo, ont chacun rajouté un tweet visant à discréditer l’ex-patron du FBI.

James Comey affirme sa détermination avec calme

Comme pour bien montrer son assurance et la différence de style, l’ex-patron du FBI James Comey, a opté pour la sobriété et la solennité pour répondre. Dans un simple tweet, il cite l’ancien président Franklin D. Roosevelt, “je vous demande de me juger, par les ennemis que je me suis fait”. Cependant, cela n’empêche pas les détracteurs de Donald Trump d’en profiter. Pour sa défense, il peut compter sur le démocrate Jerrold Nadler président de la commission judiciaire de la Chambre des représentants. Celui-ci, précise et ré-affirme qu’il n’y a aucune raison de remettre en cause le “sérieux et le professionnalisme du FBI”.

De plus, la commission judiciaire veut profiter de l’occasion pour bien montrer sa nouvelle puissance depuis que les démocrates ont obtenu la majorité à la chambre des représentants, lors des élections de mi-mandat en novembre. Elle compte bien, pour l’occasion s’attacher à vérifier, que l’enquête soit réalisée dans de bonnes conditions, pour s’ériger en garant du bon déroulement de la procédure.

Crédit photo : Gage Skidmore

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom