Face au chômage : les femmes dépriment moins que les hommes - Donne Ton Avis
Top

Face au chômage : les femmes dépriment moins que les hommes

le 19 septembre 2015 à 11:40 

Agence Pôle emploi_photo de Pôle emploiD’après une étude de la Dares (direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques), la santé mentale des femmes serait moins affectée par une période de chômage que celle des hommes. L’étude révèle aussi que l’impact sur le moral varie en fonction du stress de la carrière.

Plus précisément, un quart des hommes (24 %) ayant vécu une période de chômage entre 2006 et 2010 ont signalé des épisodes dépressifs, contre 13 % pour ceux qui durant cette période étaient en activité, détaille l’enquête du service des statistiques du ministère du Travail, réalisée en deux vagues auprès de 11 000 personnes.

Comme on peut s’y attendre, l’étude confirme que plus la durée du chômage est longue, plus des symptômes de dépression apparaissent. Même si les femmes évoquent des problèmes de santé durant une période de chômage, “le lien entre le sentiment de n’avoir plus goût à rien, de se sentir déprimé, et la durée passée au chômage est beaucoup moins marquée que pour les hommes“, explique la Dares.

Le stress éventuel, vécu dans des carrières plus exposées, semble par contre réduire l’impact du chômage sur la santé mentale, celui-ci est ressenti en partie comme un soulagement. “Le chômage affecte moins fortement la santé mentale des hommes après une carrière stressante”, ajoute l’étude.

Les conséquences, par contre sont les mêmes pour tous, la dépression augmente le risque de chômage autant chez les hommes que chez les femmes, souligne l’étude.

Crédit photo : Pôle emploi

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom