Top

Etats-Unis : la justice oblige la Fondation Trump à se dissoudre

le 19 décembre 2018 à 7:18 

Décidément, Donald Trump et la justice, ne sont pas vraiment bons amis. Cette fois, c’est sa fondation qui subit les foudres des juges. L’organisation caritative de la famille Trump, est tout simplement accusée d’avoir financé des dépenses personnelles. Face à des attaques de plus en plus précises, elle a décidé de se dissoudre. 

La Fondation Trump, consacre ses fondsà des causes caritatives, religieuses, scientifiques ou pour l’éducation”. Cela, c’est ce qui est écrit en présentation de la fondation, mais les procureurs de l’Etat de New-York accusent le président de l’avoir utilisée pour financer des dépenses personnelles plutôt que caritatives.

Depuis le mois de juin, ils accumulent indices sur indices, pour finalement obliger la fondation à signer un accord par lequel elle accepte “de se dissoudre sous supervision judiciaire“. A partir de là, la justice new-yorkaise pourra ainsi vérifier, que les actifs restants soient répartis entre de réelles organisations caritatives. Cependant, la procureure de l’Etat de New-York, Barbara Underwood, a indiqué que l’action en justice contre la fondation, n’est pas encore terminée.

La justice réclame notamment toujours de la fondation, qu’elle restitue les 2,8 millions de dollars soupçonnés d’avoir été indûment dépensés. Une assignation en juin a mis à jour, la collusion entre la fondation et la Trump Organization, la société new-yorkaise chapeautant les avoirs de Donald Trump, qui gère surtout des hôtels et clubs de golf, aux Etats-Unis et à l’étranger. L’actuel Président, aurait ainsi utilisé la fondation, pour promouvoir ses hôtels ou clubs de golf et lever des fonds liés à la campagne électorale, ce qui est strictement interdit par la loi. Le Washington Post évoque par exemple, que la fondation Trump avait acheté 10 000 dollars un portrait de Donald Trump exhibé dans l’un de ses clubs de golf.

La justice demande que les trois enfants, Donald Junior, Eric et Ivanka, qui siégeaient à la fondation soient bannis de la direction de toute organisation caritative, et de manière plus insidieuse, la justice rajoute dans cette liste le nom même de Donald Trump.

Nous faisions remarquer au début de l’article, les nombreux déboires de Trump avec la justice. En effet, avec cette nouvelle accusation, le président américain est visé de toutes parts par des enquêtes différentes. Elles concernent sa campagne, son administration, son équipe de transition, son entreprise, son comité d’investiture et sa fondation.

On imagine difficilement cela en France, tout d’abord une enquête qui aille aussi loin, et un président toujours en fonction malgré tout…

Crédit photo : Gage-Skidmore

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom