Top

La réponse d’Ayrault à un parlementaire UMP

le 20 avril 2013 à 8:01 

Jean-Marc-Ayrault-le-10-avril-2013a-l-Assemblee-nationale-a-Paris_univers-grandeLors de la séance parlementaire de mercredi, Jean-Marc Ayrault a répondu à Philippe Meunier, député UMP, qui demandait la démission de François Hollande.

La séance parlementaire de ce mercredi était particulièrement animée : alors que Philippe Meunier, député (UMP) a pris la parole pour demander la démission du chef de l’Etat, Jean-Marc Ayrault, à qui l’opposition ne manque pas de rappeler son manque de résolution à l’hémicycle, a fait savoir que discréditer le président de la République n’était pas digne : « Vous pouvez insinuer ce que vous voulez, mais cela ne sert à rien », « Je vous demande un minimum de respect pour le président de la République dans l’intérêt du fonctionnement de nos institutions et de notre pays », a-t-il poursuivi.

Vous insinuez, vous distillez, vous dénigrez, vous salissez, vous n’avez rien d’autre à dire et vous vous croyez dignes ? ” a-t-il rétorqué, faisant valoir les réussites du gouvernement en place comparativement au précédent, notamment avec l’affaire Cahuzac : “La justice fonctionne dans ce pays” a-t-il déclaré, “Comparez à ce qui s’est passé dans la période précédente et vous verrez la différence !

Quel contraste avec la période passée ! Moi, je n’ai pas la mémoire courte, je sais à quel point vous avez tout fait pour refuser les commissions d’enquête”, a-t-il affirmé, énumérant les différentes affaires au cours desquelles la procédure avait systématiquement été refusée : « Sur Karachi, vous l’avez refusée, sur les sondages de l’Élysée, vous l’avez refusée, sur l’affaire Tapie, vous l’avez refusée !”

Les députés PS n’en finissaient plus d’applaudir le Premier ministre qui habituellement, limite ses prises de parole.

Le président de l’Assemblée, Claude Bartolone, a rappelé l’article 73-5 du règlement pour faire savoir à Philippe Meunier les sanctions qui pesaient contre lui si jamais il venait à tenir de nouveau des propros offensants à l’encontre du président de la République, du Premier ministre ou du gouvernement.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom