Top

France 24 poursuivie en justice pour désinformation

le 20 juin 2011 à 2:04 

L´ambassadrice de Syrie à Paris, Lamia Shakkour, a annoncé ce vendredi avoir porté plainte contre la chaîne d´information France 24 pour «diffusion d´informations mensongères», après une déclaration attribuée à Mme Shakkour annonçant sa démission.

France 24 avait diffusé le 7 juin une déclaration d´une femme présentée comme l´ambassadrice Lamia Shakkour annonçant sa démission pour ne pas cautionner «le cycle de violence» en Syrie. «Les médias et les sites Internet qui continuent de diffuser cette information risquent des poursuites judiciaires», prévient l´ambassade de Syrie à Paris dans son communiqué. C´est la rédaction anglophone de France 24, puis la rédaction francophone qui a réalisé une interview de l´ambassadrice présumée, sans au préalable vérifier l´information.

Alors que plusieurs médias dont Al Jazeera, Reuters tentent de vérifier la véracité de cette information explosive auprès de l´ambassade qui confirme en précisant que rien de plus ne peut être dit. Quelques heures après, coup de tonnerre: l´ambassadrice de Syrie s´exprime sur différentes chaînes arabes mais aussi sur BFM TV pour démentir vivement l´information tout en annonçant son intention d´attaquer France 24 en justice. Elle affirme ne pas être la femme qui a répondu sur les antennes de la chaîne internationale. France 24 avait annoncé le 9 juin avoir porté plainte pour «délit d´usurpation de fonction et d´identité de différents membres de l´ambassade de Syrie en France», mais rien n´y fait, France 24 vient de se faire coincer prouvant son non-professionnalisme dans la gestion de l´information. Les observateurs avertis savent que France 24 est influencée par de nombreux Libanais qui y travaillent et qui en général sont hostiles à la politique du président Bachar al Assad et considèrent la Syrie comme l´origine de la situation déstabilisante au Liban.

La version arabophone de France 24, qui a acquis une certaine notoriété dans tous les pays arabes depuis le début des révolutions et, notamment depuis les événements déclencheurs de Tunisie perd, avec cette affaire, en crédibilité. Après une bonne gestion de l´information dans les événements de la Tunisie, un semi-échec dans la gestion de l´info dans la Révolution égyptienne, doublée par sa concurrente directe BBC arabic, France 24 reprend la pente avec les événements de la Côte d´Ivoire, avant de redescendre avec les événements en Syrie, jugée trop subjective.

L´absence de contrôle de l´information et la course au scoop l´a induit à commettre de nombreuses erreurs, car depuis plus d´un mois, la Syrie mène une guerre de communication très agressive contre les médias arabes et occidentaux. Damas procède par de nombreuses coupures d´Internet, ce qui rend très difficiles les flux d´informations et de vidéos entre les pays étrangers et la Syrie. Ce qui ne la met pas à l´abri des tentatives de manipulation et de désinformation (trucage de photos, fausses informations, manipulations d´invités…). A noter que France 24 a subi une véritable cyberattaque il y a quinze jours. Son site Internet a été bombardé de messages pro Assad qui ont d´ailleurs contraint la chaîne à fermer des fenêtres et à mettre en place des procédures de sécurité informatique très sévères.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom