Top

Morandini sur i>télé : “même pas peur”

le 20 octobre 2016 à 13:28 

Finalement, contre vent et marées, et malgré la vague de protestations, il l’a faite. Jean-Marc Morandini a présenté la première de son émission baptisée tout simplement “Morandini Live “, sur i>télé. Il s’est même permis quelques allusions à sa situation personnelle.
Dans un format assez classique de cinquante-deux minutes, le magazine est apparu quand même bien pauvre, quelques actus médias standards, sans décor, sans moyen, ni grand intérêt. L’intérêt se trouvait ailleurs, alors avec un bon sens de l’à-propos et tant qu’à faire polémique, Jean-Marc Morandini a joué et alimenté le battage médiatique en parsemant son émission d’allusions à sa situation personnelle.
Tout d’abord, un sujet sur la série de TF 1 “NY : Unité spéciale ” inspiré par les dérapages sexistes de Donald Trump, et consacré aux délinquants sexuels. Puis, c’est une délicate remarque concernant Stéphane Plaza, à propos de sa complicité avec Karine Le Marchand, “c’est possible d’avoir des amis dans ce métier ? “.
En bon professionnel, il n’a pas manqué de remercier, comme le veut la tradition, les « équipes d’i>télé qui nous ont aidés à préparer cette émission » alors qu’au même moment, la rédaction faisait grève dehors contre lui.
Vous l’avez compris, Jean-Marc Morandini ne se laisse pas démonter, le monde du PAF, il connaît et en bon requin du milieu, il va profiter de tout. Il n’est pas le bienvenu, ce n’est pas son problème, le sourire, un peu figé des premières minutes, se détend et il envoie un facile “le zapping, c’est ici et nulle part ailleurs” pour présenter son « Morandini Zap », dans lequel il cartonne son ennemi Matthieu Delormeau, dans un extrait humiliant de « Touche pas à mon poste ».
Autour de lui, c’est un peu le désert, Rachel Bourlier, son unique chroniqueuse ne semble pas aussi à l’aise. Cependant, on peut se demander si c’est vraiment important, JMM reste le centre des attentions et c’est l’essentiel. On s’en fout si les coupures pub sont désertées par les marques qui ont boycotté l’antenne.  A quoi bon faire remarquer que le pseudo ” spécialiste de politique américaine ” invitée dans l’émission et qui est en fait, est consultante en RH.
Jean-Marc Morandini est là, professionnel, diront certains, un brin mégalo feront remarquer d’autres, une vraie bête médiatique au centre de son émission et des attentions et qu’importe s’il y a le feu dans les studios, ça fera plus de lumière.

Crédit photo :  vlefort2003

 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom