Top

L’Allemagne verse encore une pension à des collaborateurs du régime nazi en Europe

le 21 février 2019 à 14:34 

De temps en temps, la mémoire, le passé et l’histoire nous reviennent de manière assez inattendue. Ce n’est pas forcément, le passé que l’on souhaiterait voir refaire surface, mais c’est comme cela. La Belgique, doit statuer sur le cas étonnant d’une trentaine de Belges condamnés pour collaboration avec l’Allemagne, qui paradoxalement toucheraient encore une pension des autorités allemandes. Le Parlement belge voudrait bien que cette situation pour le moins étonnante cesse.

Très exactement, ce sont les dossiers de 27 anciens collaborateurs belges, qui se retrouvent sur la sellette et que les médias belges ont repris depuis quelques jours. Ses collaborateurs continuent à toucher une pension complémentaire des autorités allemandes pour “fidélité, loyauté et obéissance” envers le régime nazi. Même si cela peut paraître étonnant, c’est visiblement l’application logique, bureaucratique et sans états d’âme, de dispositions tout à fait légales.

En effet, après la guerre, ce sont pas moins de 80 000 citoyens belges, qui ont été jugés coupables de collaboration avec l’ennemi et crimes de guerre par les tribunaux belges. Cependant, un certain nombre d’entre eux, ont été très loin dans la collaboration et à ce titre, ils ont bénéficié de la nationalité allemande. Il s’agit surtout des membres de la Waffen-SS faits allemands par un décret de 1941. Ce fameux décret, signé par Hitler, n’a jamais été abrogé donc ils ont touché une pension de l’État allemand.

Alvin de Coninck, fils de résistant et chercheur pour le groupe “Mémoire-herrinering” qui rassemble des rescapés des camps de concentration nazis et des citoyens engagés en faveur du devoir de mémoire explique, “je trouve des retraites complémentaires de 425 à 1 275 euros par mois”. Ces revenus échapperaient par ailleurs au fisc belge.

Il est évident, que ce cas de figure ne concerne pas que la Belgique. La SS, a en effet enrôlé dans toute l’Europe. Des anciens SS originaires d’Espagne, de Grande-Bretagne ou encore de Suède “perçoivent toujours une pension”. En France, selon l’avocat Emmanuel Pierrat, dans son livreLa France des vaincus, passe à la barre“, il a fallu attendre les années 1990, pour faire cesser ces pensions en direction des anciens combattants français de la division SS.

Une commission des relations extérieures du Parlement belge, a donc adopté une proposition de résolution demandant au gouvernement belge d’obtenir la liste de ces bénéficiaires auprès des autorités allemandes et enfin mettre un terme à cette pension. Ce texte a été adopté à l’unanimité des votants, mais on peut noter tout de même, l’absence des Partis nationalistes de la N-VA et du Vlaams Belang à ce vote, un peu gêné aux entournures peut-être ?

Crédit photo : Sleeve.GossipLife

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom