Top

Primaire de la droite : la chute de la maison Sarkozy

le 21 novembre 2016 à 7:04 

Comme toute élection, la primaire de la droite a fait son lot de surprises, de satisfactions, et de déceptions. Dans cette dernière catégorie, la défaite de Nicolas Sarkozy apparaît, comme le plus terrible. Elle met certainement une fin à la carrière politique de premier plan de l’ancien Président.

Vous allez dire, la retraite politique de Nicolas Sarkozy est un refrain que l’on connaît déjà. Après sa défaite de 2012, l’ancien président de la République avait juré qu’il quittait les affaires s’il était battu. Il n’avait tenu que deux ans et demi. Cependant, cette élimination de dimanche dans un combat plus obscur de leader de son propre camp, est un cuisant revers et devrait cette fois définitivement, mettre un terme à ses ambitions.

Dimanche soir, dans son intervention pour les médias, il a d’ailleurs annoncé, “il est temps maintenant pour moi d’aborder une vie avec plus de passions privées, et moins de passions publiques“. Il est vrai, que continuer maintenant reviendrait à se mettre au service du vainqueur de la primaire. On imagine mal un leader depuis de nombreuses années, se mettre peut-être au service d’un de ses anciens collaborateurs.

De même, quelle place pourrait-il occuper sans que cela ne passe pour une certaine “humiliation” ? Roger Karoutchi, l’un de ses très proches, l’a reconnu, “on n’imagine pas qu’il puisse être un second rôle dans la vie publique donc, par définition, c’est un retrait“.

Cependant, ce ne sera pas forcément un retrait de l’agitation médiatique, car son activité va certainement devenir judiciaire. Le désormais ancien candidat à la primaire reste inquiété dans plusieurs affaires judiciaires, dont certaines pourraient le conduire devant les tribunaux. Il est actuellement mis en examen pour financement illégal de sa campagne de 2012, et pour corruption active et trafic d’influence dans l’affaire dite des écoutes.

De plus, c’est deux dossiers judiciaires ne sont que les plus avancés. Il en reste d’autres comme le soupçon de financement libyen de sa campagne en 2007, l’affaire Tapie, et notamment, les sondages de l’Élysée.

Les plus optimistes et les amis pourront dire pudiquement qu’il va pouvoir entièrement se consacrer à sa défense. Nicolas Sarkozy, l’homme politique va devoir transmettre son énergie coutumière à Nicolas Sarkozy l’avocat, qui va en avoir bien besoin pour la suite.

Crédit photo : Cyril-Drouot

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom