Top

Les démocrates se décident à lancer une procédure de destitution contre Trump

le 25 septembre 2019 à 13:11 

Énervement chez les démocrates, qui ont lancé mardi à Washington la première étape d’une mise en accusation solennelle de Donald Trump. L’idée de lancer une procédure pouvant amener en théorie à la destitution du président américain, avait déjà été évoquée. Cependant, tout le monde s’accorde à dire que cette démarche a peu de chance de réussir, donc inutile d’aller vers un échec programmé. Au milieu des nombreuses affaires qui gravitent autour de la présidence de M. Trump, c’est finalement une éventuelle demande au président ukrainien d’enquêter sur son rival politique Joe Biden, qui a fait franchir le pas.

Rappelons, qu’historiquement la procédure est particulièrement rare, car seulement deux présidents américains ont été mis en accusation dans l’histoire du pays. Ce sont 2 démocrates, mais à des époques bien différentes. Le premier, c’est Andrew Johnson en 1868 et le deuxième Bill Clinton, poursuivi pour “parjure” en 1998 après sa liaison avec la stagiaire de la Maison-Blanche Monica Lewinsky. Au bout du compte, jamais un président n’a été destitué aux Etats-Unis.

C’est dire, si cette procédure a tout d’une aventure aléatoire à quelque 400 jours de l’élection présidentielle de novembre 2020. Les sondages affirment, que cette procédure apparaît très impopulaire. Pour son succès, il faudrait que de nombreux sénateurs républicains se retournent contre M. Trump. Cette trahison de Parti au grand jour, semble peu probable, même si secrètement le président en énerve certains qui souhaitent sa chute.

Ce sont d’ailleurs ces raisons qui ont jusqu’ici retenu le Parti démocrate de lancer la procédure. Parmi les plus fervents et les plus engagés, on retrouve les plus progressistes comme Elizabeth Warren, mais aussi Bernie Sanders ou Kamala Harris. Finalement, la présidente démocrate de la chambre basse s’est ralliée à cette idée. Bien sûr, directement concerné par ce dossier, le candidat démocrate à la Maison Blanche Joe Biden, 76 ans, a fait de même.

Plus que la gravité de l’affaire elle-même, cela ressemble plus à la goutte qui fait déborder le vase. Tout a débuté, lorsqu’un mystérieux lanceur d’alerte, membre des services de renseignements américains, a fait en août un signalement à sa hiérarchie, concernant une conversation téléphonique de Donald Trump avec M. Zelensky. Ce lanceur d’alerte, est prêt à témoigner devant une commission du Congrès.

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

Cette enquête, part du fait que Hunter, le fils de Joe Biden, a travaillé pour un groupe gazier ukrainien à partir de 2014, lorsque son père était vice-président. Selon certains détails, M. Trump aurait poussé son homologue ukrainien à enquêter sur Joe Biden et son fils, en promettant en contre partie, une aide militaire destinée à l’Ukraine. Poussé dans ses retranchements, Donald Trump a admis publiquement avoir mentionné Joe et Hunter Biden lors de la conversation controversée, mais il dément fermement avoir fait pression sur l’Ukraine.

Comme d’habitude, le Président a balayé l’accusation sans sourciller et très vite contre-attaquer comme il sait le faire. Pour cela, il a retourné les soupçons contre M. Biden, l’accusant avec son fils, d’être “corrompu”. Une accusation, bien sûr sans présentation de la moindre preuve.

Tactiquement, il semble que le camp démocrate veuille ainsi démontrer qu’il a envie de se battre. En effet de nombreux militants reprochent un peu trop de résignation dans les rangs. Il ne s’agit pas de donner l’impression à l’actuel Président qu’il peut tout se permettre, simplement en évoquant des “fakes news”. L’histoire pourrait en effet garder en mémoire, que la période a vu le pays être mené par un président aux décisions et aux agissements aléatoires et parfois difficiles à suivre. Cependant, l’histoire pourrait signaler qu’il aurait profité d’un entourage complaisant, et surtout d’une opposition bien apathique et manquant de mordant et d’audace.

Crédit photo : Gage Skidmore

 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom